mercredi, février 21, 2024
InternationalNationalSociété

Les Pays-Bas lancent un "appel urgent" au Maroc

Spread the love

Le ministre des Affaires étrangères néerlandais vient de lancer un « appel urgent » aux autorités marocaines pour qu’elles laissent ses citoyens sortir du pays.




La raison de cet appel ? De nombreux possesseurs de la double nationalité sont bloqués et sont interdits de sortie du territoire. Dans une interview accordée à un média local, Stef Blok demande au Maroc de laisser passer les ressortissants des Pays-Bas et si cela n’est pas possible d’autoriser « les cas de détresse ».
Par les cas de détresse, le ministre parle des personnes malades et qui sont dans l’impossibilité de se procurer leurs médicaments au Maroc ou encore les femmes enceintes ou ceux qui n’ont plus d’argent. Pour le ministre, cette demande est « très raisonnable ».




Il précise que quelque 3.000 Néerlandais, ayant pour la majorité d’entre eux la double nationalité, sont actuellement bloqués dans le pays. Cette situation irrite un député néerlandais pour qui « il est inacceptable que le Maroc garde son espace aérien fermé ».
Selon la même source, on estime le nombre de ressortissants néerlandais actuellement bloqués à l’étranger à quelque 12.500, notamment en Nouvelle-Zélande, en Australie, en Afrique du Sud et au Maroc. Le gouvernement a annoncé avoir déjà rapatrié près de 7.000 personnes.




À lire aussi:

Le Maroc refuse à la Belgique le «rapatriement» des binationaux





Des Marocains bloqués aux Maldives appellent à l’aide





Club Med rapatrie ses salariés au Maroc





La galère des Marocains bloqués à Sebta





La justice a rejeté la requête de Marocains bloqués à Algésiras qui veulent rentrer au pays





Insolite: des immigrés clandestins paient 60.000 dirhams pour rentrer au Maroc





Des Marocains nagent plusieurs kilomètres de Sebta vers Fnideq pour rejoindre le Maroc






Italie: des MRE victimes d’arnaques, en pleine crise de Coronavirus





(Vidéo) Qu’en est-il des touristes marocains bloqués à l’étranger?






“Les MRE ne peuvent pas revendiquer un droit de rapatriement” au Maroc