mercredi, juin 12, 2024
InternationalNational

TF1 : Sheytanyahu montre une carte du Maroc sans son Sahara

Sur TF1/LCI, Sheytanyahu montre une carte du Maroc sans son Sahara atlantique

Benyamin Netanyahu, le Premier ministre israélien, a suscité une vague d’indignation chez les Marocains sur les réseaux sociaux suite à une entrevue qu’il a donnée sur TF1 et LCI, les chaînes de télévision françaises, le jeudi 30 mai, qui l’ont invité malgré le fait que le procureur général de la Cour pénale internationale ait demandé l’émission d’un mandat d’arrêt contre lui pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité .

Durant cette interview, le criminel a brandi une carte du monde arabe et de l’Iran où le Sahara occidental n’était pas considéré comme faisant partie du territoire marocain. Cette erreur, qui n’est pas la première du genre depuis le rétablissement des relations entre Israël et le Maroc, a encore ajouté du sel à la plaie.

Benyamin Netanyahu avait pourtant affirmé, dans une missive envoyée au roi Mohammed VI en juillet 2023, la reconnaissance d’Israël de la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental. Il avait également assuré que cette position serait présente dans toutes les démarches et les documents d’Israël à l’ONU, dans les instances régionales et internationales, ainsi qu’avec tous ses partenaires diplomatiques. Il avait même projeté l’ouverture d’un consulat à Dakhla en soutien à cette décision.

Toutefois, les liens entre le Maroc et Israël, rétablis depuis décembre 2020, se sont tendus depuis le conflit israélien contre Gaza en octobre passé. Le Maroc s’est montré plus critique à l’égard d’Israël dans plusieurs forums à échelle nationale, régionale et internationale.



Israël présente ses excuses sur la carte du Maroc sans son Sahara atlantique

L’affaire de la carte du monde arabe et de l’Iran, sur laquelle le Maroc était représenté sans son Sahara atlantique et qui a été montrée par le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu lors de son apparition sur TF1 et LCI, a été définie comme une « erreur non intentionnelle » et « technique » par le ministère israélien des Affaires étrangères.

La diplomatie israélienne a pris soin de rappeler, au matin du vendredi 31 mai, que la souveraineté du Maroc sur les provinces du sud était reconnue par Tel-Aviv depuis un peu plus d’un an.

Hassan Kaabia, le porte-parole arabe du ministère israélien des Affaires étrangères, a réagi à la controverse engendrée sur les réseaux sociaux en présentant des excuses sur la plateforme X. Il a également voulu adresser un message au roi Mohammed VI en vue de clarifier cette situation qu’il a qualifiée d’erreur.

Dans son communiqué, le porte-parole a réitéré la position d’Israël qui continue d’affirmer que le Sahara est une portion légitime et intégrale du territoire marocain. Cependant, cette erreur est la troisième du genre commise par le désormais criminel de guerre Benyamin Netanyahu depuis le rétablissement des relations entre Israël et le Maroc.