jeudi, mai 30, 2024
InternationalNational

Comité des 24 de l’ONU : le Maroc défend le mouvement kabyle

ONU : LE MAROC DÉFEND LE MOUVEMENT KABYLE

Pendant les discussions du Comité des 24 de l’ONU qui se sont tenues à Caracas du 14 au 16 mai, le Maroc a réitéré son soutien aux aspirations des Kabyles à l’indépendance vis-à-vis de l’Algérie. L’ambassadeur du Maroc auprès des Nations unies, Omar Hilale, a fermement défendu la cause des Kabyles, soulignant que ce peuple en Algérie attend depuis plus de 150 ans le droit à l’autodétermination. Il a déploré les pratiques répressives et les violations des droits fondamentaux dont ils sont victimes de la part des autorités algériennes.

Il y a un peuple en Algérie, le peuple Kabyle qui attend son autodétermination depuis plus de 150 ans, et que vous terrorisez, vous emprisonnez, vous privez de sa liberté, et de ses droits les plus légitimes. Omar Hilale

Cette position a été exposée lors d’un échange animé avec son homologue algérien, Amar Bendjama, portant sur la question du Sahara occidental marocain.

Il est pertinent de rappeler que le Maroc a antérieurement plaidé en faveur des Kabyles à l’ONU, notamment en octobre 2015 et deux fois en 2022, malgré les réticences internes qui ont pu se manifester au Maroc. Cette position a été maintenue avant même que l’Algérie n’accueille les pseudo séparatistes du «Parti nationaliste rifain» à Alger en mars dernier.

La prise de parole d’Omar Hilale en faveur des Kabyles survient près d’un mois après la déclaration de l’«État Kabyle» par le président du Mouvement d’autodétermination de la Kabylie (MAK), Ferhat Mehenni, le 20 avril à New York. Quelques semaines auparavant, Ferhat Mehenni avait sollicité le soutien du Maroc pour son projet, en adressant une lettre au roi Mohammed VI, exposant en détail les motifs derrière la proclamation de cet État et exprimant le souhait d’établir des liens privilégiés avec le Maroc.

Cette réaffirmation du soutien marocain intervient peu après l’adhésion du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie, le 12 mai à Munich, à l’Organisation des peuples et des nations non-représentés, rejoignant ainsi les rangs des Catalans et des Basques dans leur quête de reconnaissance internationale et d’appui à leurs revendications respectives.




À lire aussi :

À Caracas, Omar Hilale recadre sèchement l’ambassadeur algérien à l’ONU à propos du Sahara marocain :

Sahara marocain : Hilale recadre l’ambassadeur algérien à l’ONU