mardi, mai 28, 2024
InternationalNational

Les projets de la future ambassadrice du Kenya au Maroc

LES PROJETS DE LA FUTURE AMBASSADRICE DU KENYA AU MAROC

Le plan d’action de la future ambassadrice du Kenya au Maroc exposé lors de sa présentation devant le parlement kényan

Jessica Muthoni Gakinya, désignée pour devenir l’ambassadrice du Kenya au Maroc, a présenté en détail ses objectifs lors de son audition devant le parlement kényan, confirmant ainsi sa nomination pour le poste au Maroc. Elle a souligné l’importance cruciale de renforcer les liens bilatéraux entre les deux pays et a exposé un plan d’action ambitieux pour y parvenir.

Le Kenya s’engage pleinement à intensifier ses relations avec le Royaume du Maroc, une démarche qui reflète une coopération croissante entre les deux nations. Cette dynamique s’est concrétisée par la présentation par Jessica Gakinya de sa feuille de route diplomatique devant les législateurs kényans, témoignant ainsi de sa préparation et de son engagement envers sa future mission.

Selon les médias kényans, lors de son intervention devant la commission parlementaire de la défense, du renseignement et des relations étrangères, l’ambassadrice désignée a mis en lumière l’importance stratégique d’encourager les investisseurs marocains à établir une usine d’engrais au Kenya. Cette initiative vise à répondre aux besoins cruciaux en produits agricoles pour les agriculteurs kényans, tout en renforçant les liens économiques entre les deux pays.

Forte de son expérience en tant que responsable du développement commercial chez le principal fournisseur de télécommunications au Kenya, Jessica Gakinya a également exprimé son intention de promouvoir les exportations de thé et de café kényans vers le Maroc. Elle a souligné le potentiel inexploité de ces produits sur le marché marocain et a annoncé des initiatives visant à capitaliser sur la demande croissante de thé vert et de café au Maroc.

Elle a déclaré : « Les Marocains sont friands de thé vert. Je travaillerai en étroite collaboration avec les parties prenantes pour promouvoir le thé vert et le café kényans, en exploitant pleinement les avantages de la zone de libre-échange continentale africaine ainsi que les infrastructures portuaires de Tanger Med et de Mombasa. »

La performance remarquable de Jessica Gakinya a été saluée par le président de la commission, qui a exprimé son admiration pour son expertise et sa compréhension approfondie des enjeux. « Vous êtes la première candidate à vous présenter avec une telle connaissance du pays hôte, » lui a-t-il adressé.

Parallèlement, les médias kényans ont rapporté que le président William Ruto envisageait une visite officielle au Maroc dans un proche avenir. Cette démarche, discutée lors de récentes consultations entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays, revêt une importance stratégique pour le renforcement des relations bilatérales, notamment en ce qui concerne la coopération économique et la création potentielle d’une usine d’engrais au Kenya.