lundi, avril 22, 2024
NationalSociété

Maroc : plantation de 5 millions de palmiers dattiers d’ici 2030

MAROC : PLANTATION DE 5 MILLIONS DE PALMIERS DATTIERS* D’ICI 2030

*Le dattier ou palmier dattier est une espèce de plantes monocotylédones de la famille des Arécacées et de la sous-famille des Coryphoideae, largement cultivé d’abord pour ses fruits : les dattes.

Le ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts a dévoilé un projet ambitieux visant à planter 5 millions de palmiers dattiers d’ici 2030, avec une sélection minutieuse de variétés adaptées au climat local. Cette initiative comprend la plantation de 3 millions de palmiers dans les oasis traditionnelles, s’inscrivant ainsi dans une stratégie d’intensification des cultures. Parallèlement, un million de palmiers supplémentaires sera planté pour étendre les zones de culture en dehors de ces oasis.

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki, a mis en lumière l’importance de la commercialisation des dattes dans le cadre du deuxième pilier de la stratégie de la Génération Green. L’objectif est de dynamiser les ventes afin d’accroître les revenus des producteurs, en tenant compte de l’évolution rapide de la demande, notamment sous l’effet de la révolution numérique.

Cette stratégie ambitieuse vise à exporter 70 000 tonnes de dattes, soit 30% de la production nationale. Pour atteindre cet objectif, quatre plates-formes de commercialisation dédiées aux dattes seront mises en place, avec une attention particulière portée au développement du commerce électronique, visant à couvrir 10% de la production nationale de dattes. En parallèle, des mesures seront prises pour renforcer les activités de promotion et de commerce extérieur.

Malgré les efforts déployés pour augmenter la production de dattes, celle-ci a été impactée par la sécheresse cette année, réduisant la production nationale à 108 000 tonnes. Les incendies estivaux ont également dévasté certaines oasis, affectant directement l’offre et la demande sur le marché des dattes.

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts a expliqué les légères hausses des prix des dattes par l’augmentation générale des coûts des produits alimentaires, y compris les coûts de transport tant au niveau international que local, ainsi que par l’augmentation des prix des carburants. Il a également souligné que les prix des dattes, qu’elles soient locales ou importées, varient en fonction de leur qualité.

Mohamed Sadiki a mis en avant l’importance de la culture du palmier, qui représente l’infrastructure de base de l’activité agricole dans les oasis, contribuant à hauteur de 40% à 60% des revenus agricoles pour plus de 1,4 million de personnes. Actuellement, le Maroc compte environ 6 millions de palmiers dattiers, produisant en moyenne 135 000 tonnes par an sur une superficie cultivée qui a augmenté à 65 700 hectares cette année, contre 48 000 hectares en 2010.

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts a révélé que de nouvelles plantations de palmiers dattiers, notamment dans la région de Draâ-Tafilalet qui représente environ 90% de la production nationale de dattes, ont été établies sur plus de 8 000 hectares. Ces nouvelles exploitations agricoles sont équipées de systèmes d’irrigation goutte-à-goutte et sont gérées en utilisant les dernières technologies agricoles disponibles.

En conclusion, Mohamed Sadiki a mis en avant un programme élaboré en collaboration avec l’Office National de Commercialisation des Produits Agricoles (ONCP), dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie Génération Green. Ce programme vise à valoriser les réalisations de la première phase, à combler les lacunes identifiées et à relever les défis pour préserver et développer de manière intégrée et durable les oasis marocaines.