dimanche, mars 3, 2024
InternationalNationalSociété

Abdelmajid Tebboune honore un journaliste algérien anti-Maroc

Spread the love

ABDELMAJID TEBBOUNE HONORE UN JOURNALISTE ALGÉRIEN ANTI-MAROC

Mustapha Bounif, journaliste et youtubeur algérien notoire pour son antagonisme envers le Maroc, son souverain et son peuple, a été récemment distingué du « prix de l’excellence journalistique », une récompense annuelle remise par le président algérien Abdelmajid Tebboune himself.

Ce prix a été décerné à Mustapha Bounif en reconnaissance de « la qualité exceptionnelle de son contenu, reflété dans ses publications qui font front aux écrits hostiles envers l’Algérie », selon les termes de l’attestation remise par le ministre algérien de l’information.

Dans une vidéo postérieure à la remise du prix, le journaliste et youtubeur algérien partage son étonnement, soulignant qu’il n’avait nullement anticipé une telle distinction. Il relate son expérience en tant que simple observateur lors de la cérémonie, jusqu’à ce que sa photo soit projetée et que l’ensemble du gouvernement le sollicite pour monter sur scène afin de recevoir cette reconnaissance inattendue.




Néanmoins, Mustapha Bounif avoue ouvertement qu’il avait grandement besoin de cette reconnaissance. « Je le dis franchement, j’avais besoin de ce geste de la part du gouvernement. Je n’ai aucune honte à l’admettre. L’État algérien a le devoir d’apporter son soutien non seulement à Mustapha Bounif, mais également à tous les journalistes algériens engagés dans une lutte médiatique sur les réseaux sociaux contre le Maroc », déclare-t-il. Il exprime également sa fierté d’être « sur la bonne voie » lorsqu’il constate « le malheur des makhzenis* », soulignant ainsi son engagement dans cette bataille d’opinions.

Cette récompense conforte le journaliste algérien dans ses diatribes contre le Royaume du Maroc, son Roi et le Peuple Marocain.

« Le Marokki n’a ni dignité, ni fierté, ni savoir, ni mœurs. Le Marocain n’a absolument rien. C’est un être humain affamé, nu, sale, esclave du roi. Le pire ennemi de l’Algérie en ce moment ce sont les Marocains. La paix ou la réconciliation avec lui doit être un péché. N’importe quel Marocain vivant en Algérie doit faire un live et insulter le Makhzen* ».

*Le makhzen est, dans le langage courant et familier au Maroc, à la fois le pouvoir marocain et par extension l’administration. Avant le protectorat, le makhzen était l’appellation du gouvernement du monarque du Maroc.