samedi, mars 2, 2024
Faits diversInternationalNationalSociété

Les pays dont le Maroc a accepté l’aide

Spread the love

AIDE INTERNATIONALE AU MAROC SUITE AU SÉISME : LES PAYS CONCERNÉS

Selon une source diplomatique, l’agence de presse hispanophone EFE rapporte que le Royaume du Maroc a accepté l’assistance de plusieurs pays, notamment l’Espagne, le Royaume-Uni, le Qatar et les Émirats arabes unis.

ASSISTANCE ACCEPTÉE PAR LE MAROC
L’agence de presse hispanophone EFE a émis un rapport indiquant que le Maroc a jusqu’à présent accepté l’aide de quatre pays uniquement : l’Espagne, le Royaume-Uni, le Qatar et les Émirats arabes unis. Cette décision a suscité des réactions en France, où les médias ont exprimé leur déception de ne pas voir la France parmi les nations autorisées à envoyer des équipes de secouristes.

PARTICIPATION LIMITÉE D’AUTRES PAYS
Selon les informations d’EFE, le gouvernement marocain a limité la participation d’équipes de secours à ces quatre pays spécifiques pour les opérations de sauvetage des victimes piégées sous les décombres à la suite du séisme survenu vendredi dernier, une catastrophe ayant entraîné la perte de plus de 2 000 vies.

DÉCISION BASÉE SUR LES BESOINS RÉELS
Une source diplomatique marocaine, citée par EFE, a expliqué que le Maroc, à l’heure actuelle, n’a pas besoin d’autres types d’aide en dehors de celles proposées par les quatre pays autorisés. Cette source a exprimé sa gratitude envers les pays ayant offert leur assistance, soulignant que le Maroc gère ces offres avec rigueur, responsabilité et efficacité, en fonction des besoins identifiés sur le terrain. Elle a précisé que dès qu’un besoin spécifique est détecté, le Maroc contacte le pays offrant l’aide pour coordonner les efforts.

LES BESOINS ACTUELS DU MAROC
La source a également souligné que le Maroc ne nécessite pas de tentes pour l’instant, et donc, il serait superflu de stocker des entrepôts de tentes sans besoin immédiat. Toutefois, elle a laissé entendre que le Royaume pourrait envisager d’accepter d’autres types d’aide si la situation l’exigeait.

L’ESPAGNE DÉPLOIE DES ÉQUIPES DE SECOURS
L’Espagne a répondu à l’appel en envoyant une équipe de 65 membres de l’Unité militaire d’urgence (UME) pour contribuer aux opérations de recherche et de sauvetage au Maroc. Cette équipe espagnole est arrivée à l’aéroport de Marrakech ce dimanche à midi.

FRUSTRATION FRANÇAISE MAIS INITIATIVES BÉNÉVOLES
En parallèle, les autorités françaises semblent déçues de ne pas avoir été incluses parmi les pays autorisés à envoyer des secouristes au Maroc. Néanmoins, plusieurs petites équipes françaises de bénévoles ont reçu l’autorisation de participer aux opérations de secours et sont déjà actives dans la province d’Al Haouz.

ENGAGEMENT SPONTANÉ DE BÉNÉVOLES FRANÇAIS
Il est essentiel de noter que ces initiatives sont spontanées et ne relèvent pas de l’État français. Par exemple, sur les réseaux sociaux, le maire de Nice, Eric Ciotti, et le président du département des Alpes-Maritimes, Charles Ange Ginésy, ont indiqué avoir accompagné des équipes cynophiles de l’association Unité légère d’interventions et de secours (ULIS) à l’aéroport pour apporter leur aide aux autorités marocaines.

LE BILAN ACTUEL DU SÉISME (dimanche 10 septembre 18H00)
Pour rappel, le séisme qui a frappé plusieurs provinces du centre du Maroc vendredi après 23h00 a jusqu’à présent causé la perte de 2 122 vies et blessé 2 421 personnes. La situation demeure complexe, et les efforts de secours se poursuivent avec l’aide de la communauté internationale pour venir en aide aux victimes de cette tragédie.




À lire aussi :

(Vidéos) Aide au Maroc : Samira Sitaïl recadre les médias français