lundi, juillet 22, 2024
InternationalNational

Institut Elcano: le Maroc doit être une priorité de l’Espagne

LE MAROC DOIT ÊTRE UNE PRIORITÉ DANS LA POLITIQUE EXTÉRIEURE DE L’ESPAGNE, SELON L’INSTITUT ROYAL ELCANO

La majorité des Espagnols considèrent que le Royaume du Maroc doit être la priorité de la politique extérieure du Royaume d’Espagne eu égard aux intérêts partagés par les deux pays, selon le 43ème Baromètre de l’Institut Royal Elcano des études internationales et stratégiques.

«En ce qui concerne les zones géographiques que les Espagnols considèrent comme prioritaires en matière de politique extérieure, en dehors de l’Union européenne, le Maroc arrive en tête, avec 37% des personnes interrogées», souligne le sondage du mois d’avril de l’Institut Royal Elcano.

Les 1.000 personnes concernées par le sondage réalisé entre le 14 février et le 8 mars dans les différentes communautés autonomes espagnoles, «donnent la priorité au Maroc en tant que premier choix» en matière de politique extérieure du pays ibérique.

En deuxième position, on trouve l’Amérique latine avec 34%, suivie des États-Unis (15%) et de la Chine (11%), selon les conclusions du sondage du prestigieux think tank espagnol, dont le président d’honneur est le roi Felipe VI.




«Le Maroc est un pays prioritaire pour tous les groupes d’âges» ayant participé à ce baromètre.

Le gouvernement espagnol ne cesse de réaffirmer que le Royaume demeure «la première priorité» de l’Espagne en matière de politique extérieure.

«Tous les présidents et ministres des Affaires étrangères de notre démocratie ont défini le Maroc comme la priorité numéro un de la politique extérieure de l’Espagne», a déclaré récemment le ministre espagnol des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la coopération, José Manuel Albares.

«Ne pas œuvrer pour avoir une bonne relation avec le Maroc est très dommageable pour le peuple espagnol», avait soutenu le chef de la diplomatie ibérique.

L’Institut Royal Elcano est un organisme qui a été fondé en 2001 pour servir de forum d’analyse et de débat sur l’actualité internationale et les relations extérieures de l’Espagne.

Son conseil d’orientation comprend notamment les ministres espagnols des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Éducation, de la Culture et de l’Économie.

Son conseil d’administration est composé d’anciens présidents du gouvernement espagnol et les représentants de plusieurs sociétés multinationales espagnoles.