lundi, juillet 15, 2024
InternationalNationalReligionSociété

(Vidéo) Joe Biden rend hommage au Maroc

(VIDÉO) JOE BIDEN REND HOMMAGE AU MAROC DANS UN DISCOURS PRONONCÉ À L’OCCASION DE L’AÏD AL-FITR

Le président américain Joe Biden a rendu hommage au Maroc lors d’un discours qu’il a prononcé à la Maison Blanche. C’était à l’occasion d’une réception qui a été organisée au lendemain de l’Aïd Al-Fitr à la résidence officielle et au bureau du président des États-Unis.




Le 1er mai 2023, le président américain a tenu un discours à l’occasion de l’Aïd Al-Fitr, à la Maison Blanche, où il a reçu des membres de la communauté musulmane, dont des membres musulmans de son administration.

Joe Biden a rendu hommage aux valeurs de l’islam.

Le président des États-Unis a rappelé l’esprit du mois de Ramadan, s’inquiétant de l’islamophobie qui grandit à travers le monde.

Joe Biden a affirmé sa détermination à affronter l’islamophobie et toutes les autres formes de haine.

«Il s’agit d’une priorité pour mon administration, c’est pourquoi j’ai créé un groupe de travail inter institutions pour lutter contre les attaques contre les musulmans et les préjugés et discriminations anti-musulmans», a déclaré à cet effet le président américain.




«Se dresser contre la haine anti-musulmane est essentiel à ce que nous sommes en tant que pays fondé sur la liberté et la justice pour tous», a déclaré Joe Biden.

Le président des États-Unis n’a pas manqué de rappeler à cette occasion que «les musulmans font partie des États-Unis depuis le tout début», et qu’ils ont «combattu aux côtés des patriotes pendant la guerre d’indépendance».

Le président américain a rappelé que «l’un des premiers pays à reconnaître les États-Unis en tant que nation indépendante était un pays musulman, le Maroc».

En effet, le Royaume du Maroc est le premier pays qui a officiellement reconnu l’indépendance des États-Unis en 1777.

Symbole de cette longue histoire d’amitié entre les deux pays, la légation américaine de Tanger, tout premier édifice diplomatique des États-Unis à avoir été établi en dehors de son territoire, offert aux États-Unis en 1821 par le sultan Moulay Slimane.