samedi, juin 15, 2024
NationalPolitiqueSociété

Une enquête pour expliquer les retards de fourniture des respirateurs artificiels et des lits de réanimation

Équipements médicaux « Made in Morocco »: Aït Taleb et MHE dans le collimateur des députés de l’Istiqlal




Le groupe parlementaire de l’Istiqlal à la Chambre des représentants a demandé qu’une commission d’investigation soit instaurée pour expliquer les retards pris dans la réception par les hôpitaux des respirateurs artificiels et des lits de réanimation entièrement fabriqués au Maroc.




«Le groupe de l’Istiqlal a demandé au président de la chambre des représentants de constituer cette commission parlementaire d’investigation, afin de faire la lumière sur le retard et la polémique nés dernièrement entre le ministère de la Santé et celui de l’Industrie, du Commerce et de l’Economie verte et numérique», indique une lettre de ces députés istiqlaliens.
Ce même document souligne que «depuis l’annonce en août dernier de la réalisation de ces équipements sanitaires de fabrication marocaine, aucune livraison n’a été effectuée jusqu’à présent aux hôpitaux, et ce, en dépit d’une forte demande en cette période de crise de la Covid-19».
Le groupe parlementaire istiqlalien propose que cette future commission d’investigation accomplisse sa mission auprès des deux ministères, ainsi qu’auprès des unités qui ont conçu et fabriqué ces équipements.
D’après des sources proches de ce dossier, le retard dans la livraison est essentiellement dû à un problème de bureaucratie, lié à l’obtention des autorisations gouvernementales d’exploitation et de commercialisation de ces équipements médicaux.




À lire aussi:

(Vidéo) Découvrez le respirateur intelligent artificiel 100% made in Morocco





(Vidéo) Un lit de réanimation 100% marocain