mercredi, avril 17, 2024
EconomieInternationalNational

Huile d'argan: Israël est le concurrent numéro un du Maroc

L’argan: Un trésor marocain face à la concurrence Israélienne




L’huile d’argan, l’un des trésors du Maroc. Un arbre aux atouts multiples, découverts il y a des millions d’années au Sud du Royaume, notamment dans les régions d’Agadir et Taroudant. Un village où pousse cet arbre rare, se trouve d’ailleurs entre Imintanout et Agadir, et porte le nom d’Argana.




Dans un rapport sur « l’Arganier: le +pétrole+ marocain », Morocco Jewish Times revient sur les bienfaits de l’huile d’Argan, et comment la femme amazighe l’a utilisée pendant des siècles pour divers usages notamment dans la cuisine pour préparer ses plats (Tagine, couscous …), ou encore comme un produit de beauté (cosmétique).
Cela lui a valu une renommée mondiale, souligne le reportage. D’ailleurs, les touristes des quatre coins du monde la cherchent dès leur arrivée au Royaume et en achètent en quantité. Le rapport poursuit que l’huile d’Argan donne aux plats marocains une saveur particulière. Il énumère pareillement ses bienfaits sur la peau puisqu’elle aide à se débarrasser des boutons.




Mais aussi des rides, hydrate la peau et répare les cheveux abîmés. Le reportage souligne pareillement que les produits cosmétiques qui en sont extraits sont plus chers que les produits alimentaires. L’huile d’Argan ne se limite pas aux cosmétiques et à l’alimentation, mais est également utilisée à des fins médicinales.
En effet, le magazine revient sur les bienfaits médicinaux de l’Argan qui traite également les éruptions et autres maladies et infections cutanées ainsi que l’acné, tandis que ses restes et déchets sont utilisés comme fourrage pour le bétail. Une huile rare aux différentes vertus. C’est ainsi que décrit le rapport l’huile dorée de l’Arganier.




Il rappelle qu’elle contient de nombreux ingrédients nutritionnels importants, notamment les oméga 6 et 9, en plus des antioxydants, et diverses vitamines et acides gras. De nombreux pays ont tenté de planter l’arganier sur leurs terres, précise le rapport, notamment le voisin algérien. Il est aujourd’hui situé à Tindouf, Mostaganem et Adrar. Les États-unis sont également passés par l’expérience en faisant pousser l’arbre en Californie ou encore au Mexique.
Mais la qualité des huiles n’était pas au niveau de l’huile d’argan d’origine marocaine. Cela revient sûrement à la qualité et la fertilité de la terre marocaine. “Si la nature a donné des biens comme le pétrole et le phosphate à certaines terres, alors elle a donné l’arganier au Maroc”, souligne à ce propos le Morocco Jewish Times.




Toujours en ce qui concerne la reproduction de l’arbre d’argan sur d’autres terres, le rapport indique qu’après des années de recherches scientifiques, Israël a réussi à cloner l’arganier marocain, dans les régions du Néguev et d’Araba. Le pays en produit dix fois plus que le Royaume, indique le rapport, faisant de l’Etat hébreu le concurrent numéro un du Maroc dans le domaine de la production d’huile d’argan et de son exportation internationale.
Statistiquement, et toujours selon le rapport, plus de deux millions de personnes travaillent dans le secteur. Il est produit sur une superficie de 800.000 hectares indique la publication, qui rappelle que la France est l’un des plus grands importateurs d’argan marocain, puisqu’elle représente 78% des exportations du pays dans ce secteur, malgré la concurrence israélienne féroce.




À lire aussi:

Le Maroc est le 5ème producteur mondial d’huile d’olive





Le Maroc, 4ème importateur de champagne en Afrique





Le Maroc, toujours premier producteur de cannabis dans le monde





Clémentines et mandarines: le Maroc toujours 4ème producteur mondial