dimanche, mai 19, 2024
EconomieInternationalNational

Le Fonds Monétaire Arabe prête 211 millions de dollars US au Maroc

Le FMA octroie un prêt de 211 millions de dollars US au Royaume du Maroc




Le Fonds Monétaire Arabe (FMA) vient d’octroyer au Maroc un prêt d’un montant de 211 millions de dollars US pour faire face aux défis actuels et soutenir un programme de réforme des finances publiques.




Le Fonds a octroyé un nouveau prêt d’ajustement structurel au Maroc, d’un montant de 51.406 millions de Dinars Arabes de Compte, soit l’équivalent de 211 millions de dollars US, pour faire face aux défis actuels et soutenir un programme de réforme des finances publiques, lit-on, vendredi, dans un communiqué de l’institution financière arabe.
Et de préciser que l’accord relatif à ce prêt a été signé, le 23 mai dernier, par M. Mohamed Benchaâboun, ministre de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration, au nom du Royaume du Maroc, et M. Abdulrahman A. Al Hamidy, Directeur Général Président du Conseil d’Administration, au nom du Fonds Monétaire Arabe.




Le FMA a récemment accordé au Maroc un prêt automatique d’un montant de 30.844 millions de Dinars Arabes de Compte, soit l’équivalent de 127 millions de dollars US, afin de soutenir la situation financière du Royaume et répondre aux besoins urgents de financement.
Le communiqué note, par ailleurs, que le Fonds étudie les demandes de financement émanant d’un certain nombre des pays membres et s’emploie à achever, le plus rapidement possible, les procédures à cet égard, afin d’aider à améliorer la situation financière et faire face aux divers défis, notamment ceux inhérents aux implications économiques de la pandémie (Covid-19).
Basé à Abu Dhabi et fondé en 1976, le FMA arabe est une organisation arabe régionale.




À lire aussi:

Un prêt de 127 millions de dollars du Fonds monétaire arabe au Maroc





Le Maroc prépare un ‘‘déconfinement économique’’ après Aid al Fitr





Peugeot et Renault restent au Maroc malgré les pressions





2,5 millions de dollars pour lancer un projet dédié aux métiers d’aquaculture au Maroc





Le Maroc peut profiter de la chute des prix du pétrole pour alléger la facture énergétique





Et si le Maroc profitait de la crise pour lancer de profondes réformes ?