samedi, juillet 20, 2024
PolitiqueSociété

Trump signe un décret limitant les protections juridiques des réseaux sociaux

Trump signe un décret limitant les protections juridiques des réseaux sociaux




Le président américain Donald Trump a signé jeudi un décret exécutif visant à accroître la capacité du gouvernement à réglementer les plateformes de médias sociaux, dans ce qui constitue une escalade de sa querelle de longue date avec la Silicon Valley qu’il accuse de parti pris anti-conservateur.




L’ordre exécutif signé par le président américain cible particulièrement l’article 230 du Communications Decency Act, une loi qui accorde aux sites-web une immunité juridique pour le contenu publié par des utilisateurs tiers tout en leur permettant de modérer eux-mêmes leurs plates-formes.
S’exprimant devant la presse au Bureau Ovale, M. Trump a affirmé que cet ordre supprimerait la protection accordée aux entreprises qui censurent le contenu, exige du département de la Justice de travailler avec les États pour élaborer des réglementations tout en garantissant qu’aucun financement gouvernemental ne soit donné aux entreprises qui répriment la liberté d’expression.




“Nous sommes ici aujourd’hui pour défendre la liberté d’expression contre l’un des plus grands dangers”, a déclaré M. Trump aux journalistes, accusant les réseaux sociaux d’avoir “un pouvoir incontrôlé” pour censurer et restreindre l’interaction humaine. Cet ordre est susceptible d’être contesté devant les tribunaux.
Interrogé jeudi sur cette possibilité, le locataire de la Maison Blanche a répondu: “Je suppose que cela va être contesté devant les tribunaux, mais qu’est-ce qui ne l’est pas?”.
Cette nouvelle démarche marque une escalade de la part du président américain dans son bras de fer avec les entreprises technologiques alors qu’elles luttent contre le problème croissant de la désinformation sur les réseaux sociaux.




M. Trump a régulièrement accusé des sites de censurer les discours conservateurs. Twitter a suscité mardi la colère de Trump lorsque le réseau social a qualifié de “potentiellement trompeurs” deux de ses messages. “Twitter s’ingère désormais dans l’élection présidentielle de 2020. […]
Twitter étouffe complètement la liberté d’expression et, en tant que président, je ne le permettrai pas! “, a réagi le président américain avec véhémence sur la même plateforme où il compte 80 millions de followers.
C’est la première fois que ce médium de communication préféré du Locataire de la Maison Blanche place ainsi un avertissement sur deux de ses tweets où il affirmait notamment que le vote par correspondance était “substantiellement frauduleux”.




À lire aussi:

(Vidéos) Trump ordonne au FBI d’accélérer son enquête sur la mort de George Floyd





Covid-19: le bilan frôle les 100.000 décès aux USA, Trump défend l’action de son administration





Trump souhaite un Aïd al-Fitr “béni et joyeux” aux musulmans





(Vidéo) L’administration Trump s’apprête à se retirer du traité “Ciel ouvert”





Covid-19: Trump accuse Pékin d’avoir provoqué une « tuerie de masse mondiale »





Trump révèle qu’il prend de l’hydroxychloroquine à titre préventif contre le covid-19





Barack Obama: la gestion du virus par Donald Trump est un désastre absolu





Donald Trump vous souhaite un bon Ramadan 2020!





La Chine “fortement indignée” par un tweet de Donald Trump





Covid-19: Les États-Unis accusent la Chine de mentir sur ses chiffres





Quand Fox News annonce le roi Mohammed VI comme étant infecté par le coronavirus





Covid-19: le Maroc reçoit une aide financière des États-Unis





Les États-Unis remercient le Royaume du Maroc





Plus de 1 000 Américains bloqués au Maroc ont été rapatriés





(Vidéo) Une Américaine lance un appel en darija pour pouvoir rentrer au Maroc





(Vidéo) Covid-19: le message touchant d’un Américain aux Marocains