samedi, juillet 20, 2024
InternationalNationalSociété

Augmentation du nombre d’algériens qui visitent le Maroc

Augmentation du nombre de touristes algériens qui visitent le Maroc

Malgré les discours belliqueux et haineux des autorités algériennes à l’encontre du Maroc, le nombre de touristes algériens visitant le royaume continue de croître de manière significative. Cette situation met en lumière un paradoxe frappant : en dépit de la propagande anti-marocaine du régime algérien, les Algériens montrent un intérêt croissant pour les destinations marocaines.

Tentatives de diabolisation du Maroc par le régime algérien
Le régime militaire algérien a entrepris de nombreuses tentatives pour diaboliser le Maroc et semer la haine envers ce pays dans l’esprit des Algériens. Cette politique se traduit par des discours marocophobes hostiles, des campagnes médiatiques agressives et des actions visant à peindre le Maroc sous un jour négatif. Cependant, ces efforts semblent avoir échoué. Les villes marocaines, telles que Casablanca, Marrakech, Agadir et Oujda, pour ne citer qu’elles, continuent d’attirer un grand nombre de visiteurs algériens, malgré les barrières politiques et les tensions diplomatiques.

Chiffres et Statistiques de l’Organisation Mondiale du Tourisme
Des rapports actualisés de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), désormais appelée ONU Tourisme, révèlent des chiffres éloquents. Entre 2018 et 2022, environ 300 000 Algériens ont visité le Maroc. Ce chiffre est significatif, surtout lorsqu’il est comparé aux 175 000 Tunisiens et 172 000 Mauritaniens ayant fait le même voyage. Ces statistiques montrent clairement l’échec des efforts de la junte militaire pour créer un climat d’hostilité entre les deux peuples. Ce constat a été relayé par le journal arabophone Al Ahdath Al Maghribia.

Attraction du Maroc : pas seulement pour les touristes « ordinaires »
L’attrait du Maroc ne se limite pas aux touristes ordinaires. De nombreuses célébrités algériennes des mondes de l’art et du sport manifestent également un intérêt marqué pour le Maroc. Parmi ces personnalités figurent le chanteur Cheb Khaled, les footballeurs Riyad Mahrez et Islam Slimani, ainsi que la légende du football Zinedine Zidane. En outre, plusieurs stars algériennes ont même choisi de s’installer au Maroc. Cheb Faudel et Reda Taliani, par exemple, résident désormais dans le royaume, et Cheb Khaled y est présent de manière quasi permanente.




Réaction du régime algérien
Ces choix personnels et professionnels ont provoqué l’ire du régime militaire algérien. En réponse, ce dernier a mobilisé des bataillons de « mouches électroniques », des trolls en ligne, pour dénigrer et critiquer ceux de leurs compatriotes qui se rendent au Maroc. Cette campagne de dénigrement vise à dissuader les Algériens de voyager au Maroc et à maintenir l’image négative du pays voisin.

Popularité des destinations marocaines
Selon les médias algériens, Casablanca est la destination préférée des Algériens, suivie de près par Marrakech, Agadir et Oujda. Ces villes ont enregistré une forte augmentation du nombre de nuitées réservées par des touristes algériens, surpassant d’autres villes touristiques du Maroc. Les sources médiatiques notent un afflux continu de touristes algériens et se demandent combien de personnes visiteraient le Maroc si les frontières entre les deux pays étaient ouvertes.

Obstacles et résilience des touristes algériens
Malgré les nombreux obstacles, tels que les discours hostiles du régime algérien, la fermeture des frontières terrestres et l’absence de liaisons aériennes directes entre les deux pays, les Algériens continuent de visiter le Maroc en grand nombre. Ce phénomène démontre une résilience et une détermination à explorer le Maroc, en dépit des tentatives de dissuasion du régime algérien.

Confusion et désemparément du régime militaire algérien
Ce paradoxe ne passe pas inaperçu, tant pour les médias que pour le régime militaire algérien lui-même. Les autorités semblent désormais confuses et désorientées, constatant que leurs discours belliqueux n’ont pas eu l’effet escompté sur les Algériens, qu’ils soient résidents en Algérie ou expatriés dans un autre pays (surtout la France). Les efforts pour instaurer une animosité durable entre les deux peuples semblent donc voués à l’échec, comme en témoignent les mouvements constants de touristes et de célébrités entre les deux pays.

En bref…
Malgré une campagne intensive de dénigrement orchestrée par les autorités algériennes, le Maroc continue d’attirer un nombre croissant de visiteurs algériens, prouvant ainsi l’échec de la politique de division du régime militaire algérien.