mercredi, juin 12, 2024
InternationalNational

Maroc : commande d’un cinquième pétrolier

Maroc : commande d’un cinquième pétrolier* de fabrication sud-coréenne

*Les pétroliers (ou « tankers » ou « supertankers » pour les plus grands d’entre eux) sont des navires citernes conçus pour le transport en vrac du pétrole ainsi que ses produits dérivés (Bitume, Gazole, Fioul, Essence, JP-5, Kérosène, Goudrons, Gaz de pétrole liquéfiés, Carburéacteurs, Glycérine synthétique, PVC, Gaz (Butane, Propane, etc.).

La société marocaine Pétrocab, une société de transport pétrolier, dédiée à la desserte des ports marocains, va recevoir un deuxième pétrolier (ou tanker) de fabrication sud-coréenne dans les prochains mois. L’entreprise de transport pétrolier Pétrocab a passé sa commande au constructeur sud-coréen de navires et bateaux « Dae Sun Shipbuilding & Engineering ».

Le constructeur souhaite importer le navire en kit (en pièces détachées) et l’assembler au chantier naval de Casablanca au lieu de le monter en Corée du sud et le livrer comme cela avait été le cas pour la première commande, le pétrolier Challah, qui a été construit en Corée du Sud, et livré au Maroc en 2023. À noter que le pétrolier Challah est un tanker (navire pétrolier) long de 117 mètres et large de 19 mètres, d’une capacité de chargement de 9 000 tonnes de port en lourd (le chargement maximal qui peut être emporté) et qui a coûté 20 millions de dollars.

Cet achat avait permis au Maroc de disposer d’une flotte stratégique de 38 596 tonnes de port en lourd pour couvrir une partie du transport des importations en hydrocarbures et contribuer à réduire la facture de fret maritime.

Lorsque le constructeur sud-coréen de navires et bateaux « Dae Sun Shipbuilding & Engineering » va livrer ce deuxième pétrolier à la société marocaine Pétrocab, la flotte de commerce (flotte de transport maritime) du Maroc sera portée à 16 navires et la flotte marocaine des navires pétroliers sera portée à 5 navires, accompagnée d’une capacité totale de transport des hydrocarbures de plus de 30.000 tonnes pour le pétrole et les dérivés. Ces hydrocarbures sont destinés à des usages allant du chauffage à l’industrie, en passant par les matériaux de construction, etc.

Avec un nouveau pétrolier, le Maroc renforce donc sa flotte pétrolière et la société marocaine de transport de pétrole et de ses produits dérivés Pétrocab se positionnera très certainement dans le futur port marocain de transbordement pétrolier qui sera érigé dans la baie de Betoya : le Port Nador West Med, où le Maroc va construire un terminal flottant de gaz naturel liquéfié (GNL) qui sera, inchAllah, mis en service en 2026.