dimanche, juin 23, 2024
InternationalNational

Le Maroc et les États-Unis renforcent leur coopération militaire

Le Maroc et les États-Unis renforcent leur coopération militaire

Le Maroc et les Etats-Unis ont signé, mardi à Rabat, une feuille de route portant sur la coopération militaire, avec des orientations à suivre pour la mise en exécution des activités retenues dans le cadre la 13ème session du Comité consultatif de défense (DCC) maroco-américain.

Au terme de la deuxième réunion de travail du Comité consultatif de défense maroco-américain au siège de l’état-major général des Forces armées royales (FAR), il a également été procédé à la remise de décorations décernées par le roi Mohammed VI, chef suprême et chef d’état-major général des Forces armées royales, à trois officiers américains en guise de reconnaissance de leurs efforts pour le développement et la promotion de la coopération militaire maroco-américaine.

Il s’agit du général de division Daniel Boyack, commandant la garde nationale de l’État de l’Utah, du Lt-colonel Teremura Shamel, chef du bureau de la coopération à la sécurité OSC près l’ambassade américaine à Rabat, ainsi que du commandant Christopher Tarbet, chargé des affaires bilatérales au sein du même bureau.

Le général de corps d’armée, inspecteur général des Forces armées royales et commandant la Zone Sud, a reçu, lundi, au siège de l’état-major général des Forces armées royales, la secrétaire américaine adjointe à la défense pour les affaires sécuritaires internationales, Celeste Wallander, accompagnée de l’attaché de défense américain accrédité au Maroc, à la tête d’une importante délégation militaire, en visite de travail au Maroc du 17 au 22 mai.

La réunion du Comité consultatif de défense maroco-américain constitue une plateforme de dialogue stratégique où sont discutées les questions cruciales de la sécurité régionale, et où sont tracées les grandes lignes du plan d’action futur avec le Commandement des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM) et la garde nationale de l’État de l’Utah, ainsi que les projets de développement des capacités gérées par l’Agence de la coopération à la sécurité de défense (DSCA).