mardi, mai 21, 2024
EconomieInternationalNational

Pêche : le Maroc pour des partenariats avec des intérêts communs

PÊCHE : LE MAROC POUR DES PARTENARIATS AVEC DES INTÉRÊTS COMMUNS

Pêche maritime: le Maroc ouvert aux partenariats diversifiés qui prennent en considération les intérêts communs

Le Royaume du Maroc “demeure ouvert aux partenariats diversifiés qui prennent en considération les intérêts communs, respectent pleinement la souveraineté de chaque partie, et visent à favoriser une compréhension mutuelle”, a affirmé, à la Chambre des Conseillers, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural, et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki.

Mohamed Sadiki
Mohamed Sadiki

En réponse à une question orale portant sur “les développements de l’accord de pêche maritime avec l’Union européenne (UE)”, Mohamed Sadiki a précisé que ces partenariats doivent également reposer sur “la gestion durable des ressources marines dans les eaux marocaines, la protection de l’économie maritime nationale et la préservation de la souveraineté du Royaume du Maroc sur toutes ses eaux et sa zone économique exclusive”.

Le responsable gouvernemental a, en outre, relevé que l’accord de pêche maritime entre le Royaume du Maroc et l’Union européenne est toujours en vigueur, et ce depuis 30 ans, et qu’il est actuellement mis en œuvre à travers une série d’accords bilatéraux et de protocoles exécutifs.

Dans ce sillage, il a poursuivi que le dernier protocole signé en 2019 a expiré le 17 juillet 2023, considérant que le renouvellement de celui-ci “reste principalement lié à une position de l’Union européenne”.

Concernant les marchés internationaux, Mohamed Sadiki a fait savoir que le Maroc est présent sur divers marchés à travers les cinq continents “grâce à son expérience accumulée, à travers la fourniture de produits de la pêche de haute qualité et le plein respect des normes de sécurité sanitaire”.

Le secteur de la pêche maritime présente un potentiel important d’exportation et de valorisation, a soutenu le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural, et des Eaux et Forêts, exprimant la disposition du Royaume du Maroc “à étudier toutes les nouvelles propositions et toute négociation à cet égard sur la base des potentialités disponibles”.