mardi, avril 23, 2024
InternationalNational

OCI : réunion du Conseil des ministres des Affaires étrangères

OCI : RÉUNION DU CONSEIL DES MINISTRES DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES

Organisation de la coopération islamique : début à Djeddah d’une réunion extraordinaire du Conseil des ministres des Affaires étrangères

Les travaux d’une réunion extraordinaire du Conseil des ministres des Affaires étrangères des États membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), dédiée à l’examen des derniers développements de la cause palestinienne, ont débuté, mardi à Djeddah, avec la participation du Maroc.

Le Maroc est représenté à cette réunion, convoquée par le Royaume d’Arabie saoudite, président en exercice du Sommet islamique, par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Etranger, Nasser Bourita.

L’Arabie saoudite a organisé cette réunion en vue d’assurer le suivi de la mise en œuvre des résolutions du Sommet arabo-islamique extraordinaire, tenu le 11 novembre dernier à Riyad.

Cette réunion ministérielle a été précédée d’une réunion préparatoire des hauts responsables, lundi au siège de l’Organisation de la coopération islamique, consacrée à l’examen et à l’adoption des projets d’ordre du jour et de programme d’action, ainsi qu’à l’examen d’un projet de résolution qui sera soumis ce mardi au Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’Organisation.

Le secrétariat général de l’Organisation de la coopération islamique se penche actuellement sur la création d’un observatoire juridique chargé de documenter les agressions criminelles israéliennes, aux côtés d’un autre observatoire médiatique qui œuvre à détecter ces violations et à les exposer auprès des différents médias.

Le rôle du Comité Al-Qods présidé par le Roi salué par l’Organisation de la coopération islamique

Lors de cette réunion, l’Organisation de la coopération islamique a salué à nouveau le rôle du Comité Al-Qods, sous la présidence du roi Mohammed VI, face aux politiques hostiles des autorités de l’occupation israélienne à Al Qods Acharif visant à dénaturer l’identité et le statut juridique de la Ville sainte ainsi que sa composition démographique, culturelle et historique. L’Organisation de la coopération islamique s’est félicitée de la contribution de l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif et de ses efforts dans l’accomplissement de sa mission de protection de la Ville sainte, ainsi que dans le soutien à la résistance de sa population et la consécration de sa présence sur ses terres, à travers la mise en œuvre de programmes et projets d’impact concret en termes de développement social et culturel.