jeudi, avril 18, 2024
InternationalNationalReligionSociété

Exportations de produits halals : partenariat Maroc-Russie

EXPORTATIONS DE PRODUITS HALALS : PARTENARIAT MAROC-RUSSIE

Récemment, l’Institut marocain de normalisation a franchi une étape significative en signant un accord avec le Centre international de normalisation et de certification halal russe. Cette entente, formalisée par un mémorandum d’entente, ouvre la voie à une reconnaissance mutuelle des certificats halal émis par les deux organismes. L’objectif principal de cette collaboration est de faciliter l’exportation des produits halal marocains vers le marché russe, qui compte environ 90 millions de consommateurs.

La signature de cet accord a eu lieu lors du 14ème Congrès international du halal, organisé à Moscou par l’administration spirituelle des musulmans de Russie. Cet événement a été l’occasion pour Abderrahim Taibi, directeur de l’Institut marocain de normalisation, et Aidar Gazizov, directeur général du Centre international de normalisation et de certification halal russe, de sceller cette alliance prometteuse.

Concrètement, cet accord va au-delà de la simple reconnaissance des certificats halal. Il établit également des bases solides pour des partenariats à long terme dans l’industrie halal, encourage l’organisation d’événements conjoints, favorise la recherche et la collaboration en matière de développement de normes, prévoit la mise en place de programmes de formation professionnelle pour les acteurs de l’industrie, et s’engage à protéger les droits des consommateurs de produits et services halal.

Le contexte de cette entente est d’autant plus important que le Congrès international du halal s’est tenu en parallèle de la 31ème édition du Salon international de l’alimentation, des boissons et des produits alimentaires (ProdExpo 2024) à Moscou. Cet événement, considéré comme le plus grand salon de l’alimentation et des boissons en Russie et en Europe de l’Est, a rassemblé cette année des participants venant d’une trentaine de pays.

La délégation marocaine, conduite par Abderrahim Taibi, comprenait également des représentants clés de l’industrie, notamment le président de l’Association marocaine des exportateurs, Hassan Sentissi, la vice-présidente de l’Association marocaine des exportateurs, Saloua Karkri Belkeziz, ainsi que des membres de l’Institut marocain de normalisation et du Club Halal de l’Association marocaine des exportateurs. Cette présence renforce l’engagement du Maroc à s’intégrer dans le marché halal russe et à développer ses relations commerciales dans ce secteur en pleine expansion.

À noter qu’un produit halal est un produit conforme aux prescriptions de la loi islamique, la charia. Le terme « halal » signifie « permis » en arabe. Pour être considéré comme halal, un produit doit être préparé, fabriqué, ou traité selon les principes islamiques, notamment en ce qui concerne l’alimentation. Pour les aliments, cela implique généralement que les ingrédients et les méthodes de préparation respectent les règles établies par l’islam. Par exemple, les viandes doivent provenir d’animaux abattus selon des rituels religieux spécifiques (abattage rituel appelé « dbi7a » pour que l’animal se vide de son sang) Les animaux doivent être abattus sans cruauté. Les animaux sont abattus en sectionnant les principales artères et veines de la gorge, ce qui provoque une perte de conscience très rapide due à la perte de sang. Cette méthode provoque une mort très rapide et minimise au maximum la souffrance de l’animal. Certains aliments ou ingrédients sont interdits, comme le porc et ses dérivés, l’alcool, les produits à base de gélatine animale, etc.