mardi, juillet 23, 2024
EconomieNationalSociété

Plus de 215 milliards de dirhams d’investissements à Dakhla

HYDROGÈNE VERT : PLUS DE 215 MILLIARDS DE DIRHAMS D’INVESTISSEMENTS À DAKHLA (4 MÉGAPROJETS)

Plus de 215 milliards de dirhams sont prévus pour financer la mise en place de quatre projets de production d’hydrogène vert dans la région de Dakhla-Oued Eddahab, selon le rapport sur l’utilisation des terres publiques pour l’investissement qui accompagne le Projet de Loi de Finances 2024.

Dans les années à venir, la région de Dakhla-Oued Eddahab devrait devenir un centre majeur de production d’hydrogène vert, grâce aux projets gigantesques qui y sont planifiés. Ces investissements massifs ont été révélés dans le rapport accompagnant le PLF 2024 concernant l’utilisation des terres publiques pour l’investissement.

Ce document de 101 pages révèle que la région de Dakhla-Oued Eddahab a consacré, en 2022, une superficie totale de 802 431 hectares (soit 55 % de la superficie totale mobilisée par l’État) à la mise en place de 248 projets d’investissement dans le secteur des énergies renouvelables. Ces projets représentent un investissement global de 231 milliards de dirhams et devraient créer plus de 17 000 emplois.

Le rapport indique que la région favorisera le développement d’une industrie nationale axée sur l’hydrogène vert, en commençant par remplacer les importations d’ammoniac par une production locale de cette matière première essentielle dans le secteur des engrais.

Parmi ces projets, cinq d’entre eux, dont quatre sont dédiés à la production d’hydrogène vert, ont bénéficié d’une assiette foncière de près de 8 000 km² de la part de l’État, dans le cadre du régime conventionné. Ce dispositif offre plusieurs avantages, notamment des exonérations fiscales et douanières, ainsi que le soutien de l’État pour les coûts des infrastructures externes, la formation professionnelle et l’acquisition des terrains.




Les investissements totaux pour ces projets dépassent les 215 milliards de dirhams et comprennent :

– La construction d’une usine de production d’hydrogène vert et d’ammoniac par Dahamco SA sur une superficie de 553 435 hectares, pour un investissement de 254 millions de dirhams et la création prévue de 3 100 emplois.

– La mise en place d’une unité de production par la société Falcon, avec un investissement de 100 milliards de dirhams, sur une superficie de 150 446 hectares, entraînant la création de 350 emplois.

Taqa Morocco développera une centrale d’énergie renouvelable pour la production d’hydrogène vert sur 70 000 hectares, nécessitant un investissement de 96 milliards de dirhams et la création de 56 emplois. En parallèle, Taqa Morocco prévoit également la construction d’un parc éolien de 300 mégawatts (300 MW) sur une superficie totale de 7 940 hectares, pour un investissement de 4,5 milliards de dirhams, avec la création prévue de 20 emplois.

– Enfin, un quatrième site dédié à la production d’hydrogène vert sera érigé par Power SUR SARL sur une superficie de 15 000 hectares, représentant un investissement de 19,5 milliards de dirhams et la création prévue de 650 emplois.

Selon le rapport, en 2022, l’État a alloué une superficie totale d’environ 1,44 million d’hectares pour la réalisation de projets d’investissement dans les énergies renouvelables, principalement axés sur la production d’hydrogène vert. Ces projets ont absorbé 93% des investissements en 2022, tous secteurs confondus, ce qui équivaut à plus de 549 milliards de dirhams, principalement concentrés dans les régions de Dakhla-Oued Eddahab et Laâyoune-Sakia El Hamra.