samedi, mars 2, 2024
InternationalNationalSociété

(Vidéo) Jamel Debbouze recadre un journaliste de BFM TV

Spread the love

(VIDÉO) JAMEL DEBBOUZE RECADRE UN JOURNALISTE DE BFM TV

JAMEL DEBBOUZE ET L’INTERVENTION D’ALAIN MARSCHALL
Jamel Debbouze a vivement réagi à l’intervention d’Alain Marschall, qui semblait insinuer que le Maroc pouvait se passer de l’aide internationale et démontrer qu’il avait toutes les capacités pour aider son peuple par ses propres moyens. L’humoriste franco-marocain a exprimé son mécontentement en direct.

LA MOBILISATION APRÈS LE SÉISME AU MAROC
Cela s’est produit quelques jours après le séisme tragique qui a frappé le Maroc, et des personnalités comme Jamel Debbouze continuent de se mobiliser pour apporter leur soutien au royaume. En tant que parrain de l’association marocaine L’Heure joyeuse, Jamel s’est rendu à Marrakech pour apporter son aide aux sinistrés.

L’ÉLOGE DE L’ACTION GOUVERNEMENTALE
Lors de son intervention dans l’émission « BFM Story », Jamel Debbouze a tenu à saluer le travail minutieux et stratégique entrepris par le gouvernement marocain pour secourir les victimes ensevelies sous les décombres. Sans compter sur une solidarité exceptionnelle du peuple marocain.

LA RÉACTION D’ALAIN MARSCHALL ET LA RÉPLIQUE DE JAMEL DEBBOUZE
C’est à ce moment-là qu’Alain Marschall a suggéré que cette intervention était également une manière pour le Maroc de montrer qu’il avait toutes les capacités pour aider son peuple, avec l’aide internationale servant simplement de soutien. Cette remarque a suscité une réaction passionnée de la part de l’humoriste marocain, qui a insisté sur le fait que le Maroc n’était pas en train de chercher à prouver quoi que ce soit, mais plutôt de sauver des vies en ces temps difficiles.

LA CONFIANCE DE JAMEL DEBBOUZE ENVERS LE MAROC
Il a exprimé sa confiance envers son pays et a rappelé les actions positives entreprises par le Maroc lors de la crise du Covid, soulignant qu’il n’avait pas besoin de leçons dans ce domaine, même si toutes les aides étaient les bienvenues.

LA QUESTION DU JOURNALISTE ET LA RÉPONSE DE JAMEL DEBBOUZE
Face à la question du journaliste sur ce qu’il trouvait déplacé, Jamel Debbouze a répondu que ce qui était déplacé, c’était de remettre en question la réaction du Maroc dans une telle situation de crise.

L’AIDE INTERNATIONALE DÉJÀ ACCEPTÉE PAR LE MAROC
Il a également rappelé que le Maroc avait déjà accepté l’aide de quatre pays, à savoir l’Espagne, la Grande-Bretagne, le Qatar et les Émirats arabes unis, tout en notant que la France était prête à intervenir si les autorités marocaines le jugeaient nécessaire, selon les propos du président Macron. À noter que le Maroc a reçu des offres d’aide d’une bonne soixantaine de pays… Cette discussion a mis en lumière les enjeux complexes de la réponse internationale aux catastrophes naturelles et la manière dont elle est perçue par différentes parties prenantes.