jeudi, avril 18, 2024
InternationalNational

L’envoyé spécial de l’ONU, Staffan de Mistura, a visité Laâyoune

L’ENVOYÉ SPÉCIAL DE L’ONU, STAFFAN DE MISTURA, A VISITÉ LAÂYOUNE

L’envoyé spécial de l’ONU pour le Sahara, Staffan de Mistura, a récemment effectué une visite à Laâyoune, ville située au Maroc, dans le cadre de ses missions diplomatiques. Lors de cette visite, il a eu l’occasion de se déplacer librement dans les principales artères de la ville, sans nécessité de protocole ou de mesures de sécurité strictes. Cette démarche a été précédée de rencontres substantielles avec divers acteurs de la région, notamment des élus et des représentants d’associations de la société civile.

LA LIBERTÉ DE MOUVEMENT DE L’ENVOYÉ SPÉCIAL
Ce déplacement de l’envoyé spécial de l’ONU à Laâyoune a été marqué par une liberté de mouvement totale, sans entrave ni contrainte, ce qui a été relevé comme un signe positif de l’ouverture et de la coopération dans la région. Cette visite sans contraintes de sécurité a permis à Staffan de Mistura de s’immerger dans l’ambiance locale de Laâyoune et de dialoguer directement avec les habitants.

LES RENCONTRES PRÉLIMINAIRES
Avant sa promenade dans les rues de Laâyoune, Staffan de Mistura a pris le temps de rencontrer plusieurs dirigeants d’institutions et d’associations civiles dans la région. Ces discussions préliminaires ont constitué une opportunité pour l’envoyé spécial de mieux comprendre les enjeux et les préoccupations des acteurs locaux, ainsi que pour renforcer les liens avec la société civile.

LA COMMISSION RÉGIONALE DES DROITS DE L’HOMME
Au cours de sa visite, Staffan de Mistura a également rencontré la commission régionale des droits de l’Homme, une entité affiliée au Conseil national des droits de l’Homme (CNDH). Cette commission joue un rôle essentiel en surveillant la situation des droits de l’Homme dans la région et en recevant les plaintes des citoyens concernant des violations présumées de ces droits. Son engagement en faveur des droits de l’Homme a été salué au niveau international.

LA DIVERSITÉ D’OPINIONS AU SAHARA
La visite de l’envoyé spécial a également été l’occasion de recevoir une lettre émouvante de Mustapha Salma, un ancien cadre du Polisario aujourd’hui en exil. Dans sa lettre, Mustapha Salma souligne la diversité d’opinions au sein de la population sahraouie et exprime des réserves quant à la représentativité des camps de Tindouf. Il met en avant le fait que toute population est composée de diverses tendances politiques et opinions, et que cela s’applique également au contexte sahraoui.

Vous allez visiter les camps de Tindouf où on va vous servir une scène de carnaval de femmes et de jeunes portant des drapeaux du Polisario. Ils peuvent même s’écrier devant vous contre ce qu’ils considèrent comme une négligence de la communauté internationale que vous représentez pour leur cause. Mais si vous demandez à ceux que vous allez rencontrer s’ils ont une opinion différente de celle qu’ils scandaient en public vous allez comprendre que ceux qui vivent dans les camps ne représentent pas ce que le Polisario appelle le peuple sahraoui. Il n’existe aucun peuple dans le monde composé d’une seule couleur politique et ayant une seule opinion excepté la Corée du Nord isolée du monde.    Mustapha Salma, ex cadre du Polisario en exil

La visite de Staffan de Mistura à Laâyoune représente un pas important dans les efforts de médiation et de compréhension des enjeux régionaux, tout en renforçant le dialogue avec les parties prenantes locales.




À lire aussi :

Sahara : les États-Unis envoient Joshua Harris au Maroc et Algérie