jeudi, juillet 18, 2024
InternationalNational

Maroc-Afrique : suspension prorogée de l’exportation de 2 légumes

MAROC-AFRIQUE : SUSPENSION PROROGÉE DE L’EXPORTATION DE 2 LÉGUMES

Prolongation de l’interdiction d’exportation d’oignons et de pommes de terre au Maroc : priorité à la sécurité alimentaire

Le gouvernement marocain a pris la décision de prolonger l’interdiction d’exportation d’oignons et de pommes de terre vers les pays d’Afrique de l’Ouest, dans le but essentiel d’assurer la sécurité alimentaire nationale. Cette mesure fait suite à l’augmentation significative des prix des légumes et des fruits sur le marché intérieur, atteignant parfois des niveaux alarmants.

Confrontation aux chaleurs estivales
Les températures extrêmement élevées de l’été ont été identifiées comme un facteur contribuant à cette hausse des prix, mettant à rude épreuve les cultures qui semblaient auparavant résilientes face aux conditions climatiques. Les effets de la canicule sur l’agriculture sont notables, bien que variables selon les cultures. Seule l’arboriculture, englobant la production d’arbres fruitiers, semble mieux résister à ces conditions extrêmes.

Protection des ressources alimentaires
Dans ce contexte, le Maroc a pris une décision préventive en suspendant l’exportation de cette catégorie de légumes vers les marchés africains. Cette mesure vise à préserver la disponibilité de ces denrées cruciales sur le marché national et à garantir un approvisionnement adéquat pour la population.




Rôle majeur du Maroc en tant que producteur
Il convient de souligner que le Maroc occupe une position de grand producteur d’oignons et de pommes de terre. Traditionnellement, ces produits ont été exportés vers l’Afrique de l’Ouest en quantités significatives. En 2022, les chiffres atteignaient plus de 300 000 tonnes de pommes de terre et plus de 65 000 tonnes d’oignons. Cette décision d’interdiction temporaire d’exportation témoigne de l’engagement du Maroc envers la préservation de sa sécurité alimentaire en période de perturbations climatiques.

En bref…
À l’avenir, il sera crucial de continuer à explorer des solutions innovantes pour faire face aux défis climatiques, tout en cherchant des moyens d’améliorer la résilience des cultures et de garantir la disponibilité continue des produits alimentaires essentiels. Face aux défis climatiques croissants et à l’importance de garantir une alimentation stable pour la population, la prolongation de l’interdiction d’exportation d’oignons et de pommes de terre vers l’Afrique de l’Ouest reflète la priorité accordée à la sécurité alimentaire et à la stabilité des prix sur le marché intérieur marocain.