dimanche, mai 26, 2024
Faits diversInternationalSociété

Sénégal : un mandat d’arrêt international contre Juan Branco

SÉNÉGAL : UN MANDAT D’ARRÊT INTERNATIONAL CONTRE L’AVOCAT FRANÇAIS JUAN BRANCO

Mandat d’arrêt international lancé contre l’avocat de l’opposant sénégalais Ousmane Sonko

La justice sénégalaise a annoncé vendredi le lancement d’un mandat d’arrêt international contre Juan Branco, avocat français de l’opposant sénégalais Ousmane Sonko. Cette décision fait suite aux troubles survenus début juin au Sénégal et est liée à des « crimes et délits » présumés commis par l’avocat.

Le parquet a déclaré dans un communiqué avoir examiné les déclarations, écrits et publications de Juan Branco et avoir relevé des éléments qui pourraient engager sa responsabilité pénale. En conséquence, une information judiciaire a été ouverte et un mandat d’arrêt a été requis à son encontre.

Expulsion précédente de Juan Branco et accusations portées contre lui

Juan Branco avait été expulsé du Sénégal en mars dernier, alors qu’il se rendait pour défendre Ousmane Sonko dans une affaire de diffamation impliquant le ministre du Tourisme. Les autorités sénégalaises lui reprochaient d’avoir qualifié le président Macky Sall de « tyran » et d’avoir lancé un appel à l’insurrection dans le pays.

La condamnation d’Ousmane Sonko a entraîné de graves troubles au Sénégal, qui ont fait 16 morts selon le ministère de l’Intérieur. Ces événements ont marqué le paysage politique et ont conduit le président Macky Sall à annoncer qu’il ne se présenterait pas pour un nouveau mandat lors de l’élection présidentielle de 2024.

Les autorités sénégalaises ont compilé les déclarations, écrits et posts de Juan Branco, avocat de l’opposant sénégalais Ousmane Sonko, et ont trouvé des éléments sérieux qui pourraient engager sa responsabilité pénale.

L’avocat français avait été expulsé du Sénégal en mars pour avoir tenu des propos qualifiant le président Macky Sall de « tyran » et appelant à l’insurrection dans le pays. Ces déclarations ont été faites sur les réseaux sociaux avant son arrivée à l’aéroport de Dakar.

Conséquences politiques et stabilité du pays

La justice sénégalaise a ouvert une information judiciaire et a lancé un mandat d’arrêt international contre Juan Branco. Ces accusations sérieuses s’inscrivent dans le contexte des troubles qui ont éclaté au Sénégal suite à la condamnation d’Ousmane Sonko.

Cette décision de la justice sénégalaise souligne la volonté des autorités de faire face aux troubles et de préserver la stabilité du pays. Les événements récents ont conduit le président Macky Sall à annoncer qu’il ne se représenterait pas pour un nouveau mandat, marquant ainsi un tournant dans la vie politique du Sénégal.