jeudi, février 29, 2024
NationalSociété

Diversité et pluralisme : momentum exceptionnel au Maroc

Spread the love

DIVERSITÉ ET PLURALISME: LE MAROC VIT UN MOMENTUM EXCEPTIONNEL, SELON ANDRÉ AZOULAY

Durant son discours hier vendredi 9 juin au siège de l’Organisation du monde islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) à Rabat, le conseiller royal André Azoulay a vanté les valeurs d’ouverture du Maroc, qui vit une séquence exceptionnelle en matière de diversité et de pluralisme.




Lors de son allocution hier, le vendredi 9 juin, à l’Organisation du monde islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO) à Rabat, le conseiller royal André Azoulay a mis en avant les valeurs d’ouverture du Maroc, qui traverse une période exceptionnelle caractérisée par la diversité et le pluralisme.

En faisant de la richesse de toutes ses diversités le moteur de sa modernité sociale, le Royaume du Maroc a confirmé et conforté son leadership temporel et spirituel», a déclaré vendredi à Rabat le conseiller royal André Azoulay. S’exprimant au siège de l’ ISESCO dans la grande salle de conférence qui avait fait le plein pour la circonstance, M. Azoulay s’est félicité de l’opportunité «inédite, mais tellement riche de sens, qui lui était donnée aujourd’hui de s’exprimer devant l’ISESCO».

Pluralisme en terre d’Islam

«Quel autre pays que mon pays, le Maroc, aurait pu incarner comme nous le faisons ensemble ce matin, ce message lucide, déterminé et sans tabou de ce que diversité, citoyenneté et pluralisme peuvent être et peuvent dire en terre d’Islam», a souligné le Conseiller du roi, qui était l’invité de l’initiative «Interviews du futur», organisée par le Centre de prospective stratégique de l’ISESCO.

«Il ne s’agit là ni d’un exercice protocolaire ni d’un propos de circonstance», a ajouté M. Azoulay en mettant en relief «l’aggiornamento exceptionnel que vit le Maroc et qui consacre le caractère pionnier et visionnaire des choix stratégiques et des réformes mises en œuvre par le roi Mohammed VI, des réformes qui ont consacré l’exemplarité marocaine au sein d’une Communauté des Nations en quête de repères et qui a pris désormais la juste mesure de cette réalité marocaine qui s’est imposée à tous».




Une réalité marocaine

Cette réalité marocaine est aujourd’hui portée et incarnée par le plus grand nombre, a souligné pour conclure le Conseiller du roi en rappelant avec force «le consensus chaque jour plus large, plus engagé, plus militant et plus volontariste de la société civile marocaine à l’écoute de tous les narratifs et qui avec fierté fait sienne cette dynamique pour plus et mieux d’un Maroc devenu la référence internationale de l’art de tous les possibles».

Pour sa part, le directeur général de l’ISESCO, Salim Al Malik, a indiqué que cette conférence vise à promouvoir les idées dotées d’un potentiel transformateur en vue de façonner notre futur commun. «Grâce aux dialogues et aux échanges profonds, nous naviguons dans un univers riche de possibilités infinies et dévoilant des concepts audacieux à même de redéfinir le monde qui nous attend», a souligné Salim Al Malik.

«Défis sociétaux complexes»

L’objectif, a-t-il poursuivi, est de «plonger dans des sujets qui revêtent une importance accrue, dans une ère marquée par des mutations continues, des paradigmes économiques changeants, des défis sociétaux complexes et surtout des progrès technologiques sans précédent».

Grâce à cette conférence, «nous nous aventurerons, tous ensemble, au-delà des limites de la sagesse conventionnelle, en exploitant le pouvoir de l’intellect collectif pour découvrir des idées profondes qui éclaireront notre chemin vers un avenir plus radieux», a conclu le directeur général de l’ISESCO, Salim Al Malik.