vendredi, juin 21, 2024
Faits diversSociétésport

Zakaria Aboukhlal veut porter plainte contre RMC Sport

ZAKARIA ABOUKHLAL VEUT PORTER PLAINTE CONTRE RMC SPORT, SELON LE JOURNAL QUOTIDIEN SPORTIF FRANÇAIS L’ÉQUIPE

L’international marocain Zakaria Aboukhlal, milieu de terrain du Toulouse FC et des Lions de l’Atlas, se préparerait à poursuivre RMC Sport News (initialement BFM Sport) en justice pour diffamation.

Zakaria Aboukhlal, victime d’une cabale médiatique ces derniers jours, aurait décidé de porter plainte contre RMC Sport News (initialement BFM Sport) pour diffamation. C’est ce qu’affirme le quotidien sportif français L’Équipe, ce jeudi 18 mai.

Ce média a, «à ses yeux, terni sa réputation» explique le média qui ajoute que le Lion de l’Atlas «est déterminé à obtenir justice pour restaurer son image personnelle et professionnelle».

RMC avait rapporté une soi-disant altercation entre Aboukhlal et Laurence Arribagé, adjointe au maire en charge des Sports lors des festivités au Capitole au lendemain de la victoire en Coupe de France de Toulouse.




«Lors de cette cérémonie dans la salle des Illustres, plusieurs personnalités ont pris la parole comme le maire de la ville rose, Jean-Luc Moudenc, ou encore Philippe Montanier, l’entraîneur toulousain. Lors du discours de ce dernier, du bruit raisonne du côté des joueurs. Laurence Arribagé, adjointe en charge des Sports à la mairie de Toulouse, se tourne vers les joueurs pour demander le silence. En retour de cette demande, Zakaria Aboukhlal va lâcher cette phrase: « Chez moi, les femmes ne parlent pas comme ça aux hommes »», avait écrit RMC, avant de préciser, quelques lignes plus tard, que la principale intéressée, contactée par leurs soins, a nié la scène.

Cette altercation, inventée de toute pièce, a valu une suspension de quatre jours au Lions de l’Atlas, auteur de 8 buts et 3 passes décisives en Ligue 1 cette saison.

Ce matin, le Lion de l’Atlas avait publié un communiqué sur ses réseaux sociaux, pour éclaircir la situation et nier les faits qui lui sont reprochés par RMC.




«Suite à l’article de RMC lundi 15 mai, j’ai eu l’opportunité de rencontrer Laurence Arribagé et de discuter avec elle. Nous confirmons tous les deux que les informations rapportées par RMC Sport ne correspondent pas à ce qui s’était vraiment passé le 30 avril, au Capitole», avait écrit le Marocain.

Quelques minutes plus tard, le Toulouse Football Club a publié un communiqué pour blanchir son joueur et lever sa suspension.

«Suite à notre enquête interne et aux multiples discussions qui en ont résulté, une rencontre entre Madame Laurence Arribagé et notre joueur Zakaria Aboukhlal a eu lieu en présence de la direction du Club. À la suite de cette réunion, nous en avons conclu que les faits rapportés par RMC Sport ne traduisaient pas réellement ce qu’il s’est passé le 30 avril au Capitole», a écrit le vainqueur de la Coupe de France 2023.

Avant d’ajouter: «par conséquent, nous confirmons que l’enquête menée par le Toulouse Football Club est maintenant close et que le joueur réintègre le groupe dès ce jour. Le Club ne fera pas d’autres commentaires».