mercredi, juillet 24, 2024
NationalSociété

Oujda : baisse significative des indicateurs de criminalité

OUJDA : BAISSE SIGNIFICATIVE DES INDICATEURS DE CRIMINALITÉ

La Préfecture de police d’Oujda a enregistré, durant la période allant du 1er mai 2022 au 1er mai 2023, une baisse significative des indicateurs de criminalité, avec un accent particulier sur la lutte contre la criminalité transfrontalière.

Ce constat a été annoncé, mardi à Oujda, par le Préfet de police d’Oujda, Abdelkhalek Zidaoui à l’occasion d’une cérémonie organisée en commémoration du 67ème anniversaire de la création de la Direction générale de la Sûreté Nationale (DGSN).

Les services de sécurité relevant de la préfecture de police d’Oujda ont déféré, durant la même période, un total de 59.733 personnes devant la justice ce qui a contribué au renforcement du sentiment de sécurité chez les citoyens, a-t-il dit.

Il a noté que les opérations sécuritaires menées dans tous les districts et commissariats relevant de la circonscription de cette préfecture de police, ont permis l’arrestation de 55.618 personnes en flagrant délit, ainsi que 11.266 personnes faisant l’objet d’avis de recherches et impliquées dans divers crimes et délits.




Pour ce qui est du nombre total des affaires enregistrées durant la même période, il a été de l’ordre de 48.278, dont 44.780 ont été élucidées, contre 48.680 l’année précédente, soit un taux de répression de 92,93%, s’est félicité le responsable sécuritaire.

S’agissant des produits prohibés saisis par les mêmes services, le Préfet de police d’Oujda a fait état de la saisie de plus 4,9 tonnes de résine de cannabis, plus de 13 kilos de cocaïne, plus de 5 kilos d’héroïne, plus de 360 kilos de kif et tabac, 26.529 joints, ainsi que plus de 198.000 comprimés psychotropes.

De même, plus de 32.500 bouteilles de vins en provenance de la contrebande, 1.485 armes blanches, plus de 18.280 paquets de cigarettes de contrebande, 2.875 boîtes de médicaments de contrebande, 3.057 tubes de colle dissolution, ainsi que de 2.000 boîtes de tabac à narguilé (maâssel) ont été saisis, outre 781 voitures et 1.010 motos utilisées dans actes criminels.

Cette baisse du taux de la criminalité, poursuit Abdelkhalek Zidaoui, a été également justifiée par la multiplication des opérations visant la lutte contre le trafic international des stupéfiants et le démantèlement des bandes criminelles.




Dans ce cadre, les services préfectoraux de la Police d’Oujda ont procédé, en étroite coordination avec les services régionaux de la Direction générale de la surveillance du Territoire (DGST), au démantèlement de plusieurs réseaux criminels ayant des accointances régionales, nationales et internationales, a argué le Préfet de police d’Oujda.

Et Abdelkhalek Zidaoui de faire savoir que 59 réseaux s’activant notamment dans l’immigration clandestine (12), le trafic de drogues (8), le vol (37), l’avortement (1) et le faux et usage du faux (1) ont été démantelés, ainsi que 267 personnes ont été appréhendées, outre la saisie de 20 embarcations pneumatiques à grande vitesse et 115 motogodilles, en plus de 16 voitures.

Dans la foulée, le Préfet de police d’Oujda, Abdelkhalek Zidaoui, a mis en avant la vision stratégique et prospective de la préfecture de police d’Oujda visant à accompagner l’évolution constante des phénomènes criminels, ainsi qu’à éradiquer les crimes transfrontaliers, outre l’organisation de campagnes de sensibilisation sur la sécurité routière.