jeudi, avril 25, 2024
Faits diversSociété

États-Unis : soutiens pour le Little Morocco Cafe

ÉTATS-UNIS : SOUTIENS POUR LE LITTLE MOROCCO CAFE

Un Marocain résidant aux États-Unis a reçu un fort soutien de la part des habitants de la ville de Burlington après avoir lancé un appel à l’aide pour sauver son restaurant menacé de fermeture en raison de l’augmentation de loyer.

De nombreux habitants de la ville ont manifesté devant le siège de Hinsdale Properties pour protester contre l’augmentation du loyer et soutenir le propriétaire du restaurant.

Le loyer du local commercial abritant le restaurant doit passer de 2000 à 5000 dollars le 31 juillet prochain, à la fin de son contrat de bail de cinq ans avec Hinsdale Properties.

Le manager de la société Hinsdale Properties, Jacob Hinsdale, a confirmé l’augmentation du loyer, tout en nuançant toutefois que ce n’était pas une question d’argent, mais plutôt de la relation entre le propriétaire du restaurant et lui.

Il a évoqué une mauvaise communication, des violations du Code de la santé et un manque de respect général de la part du propriétaire du restaurant.

Le propriétaire du restaurant, Amrani, a quant à lui accusé Jacob Hinsdale de racisme.

Selon lui, Vermont, l’État dans lequel se trouve le restaurant, se vante d’inclure les personnes de couleur et d’être diversifié et accueillant.




Mais il s’agit du seul restaurant marocain de l’État et l’une des rares entreprises appartenant à des personnes de couleur dans tout l’État.

Il a donc considéré que l’augmentation du loyer de 150% ne correspondait pas à l’image que Vermont essaie de projeter.

La manifestation organisée par les habitants de Burlington en soutien au propriétaire du restaurant a été marquée par des slogans tels que « Protégez les entreprises appartenant à des minorités » et « Hinsdale : faites ce qu’il faut ».

Les organisateurs ont également souligné le fait que Jacob Hinsdale est l’époux de la sénatrice Kesha Ram Hinsdale, D-Chittenden Southeast, qui préside la commission sénatoriale du développement économique, du logement et des affaires générales.

En réponse à la pression exercée par les habitants de la ville, la Commission de révision du développement a reporté une audience sur une proposition de changement de zonage présentée par un ancien directeur des boissons de Barr Hill Gin qui souhaite utiliser l’espace du restaurant pour une future entreprise.