samedi, juillet 20, 2024
NationalSociété

Ramadan : des propriétaires de cafés et restos se plaignent

DES PROPRIÉTAIRES DE CAFÉS ET DES PROPRIÉTAIRES DE RESTAURANTS SE PLAIGNENT D’UNE CLIENTÈLE ABSENTE PENDANT LE RAMADAN

Pendant le mois de Ramadan, les cafés et les restaurants du Royaume du Maroc font face à des difficultés économiques importantes.

Les propriétaires de ces établissements signalent une diminution significative du nombre de clients par rapport à l’année précédente, ce qui est particulièrement inquiétant car le Ramadan est traditionnellement le mois le plus fréquenté pour ces établissements.

Selon le président de l’Association nationale des propriétaires de cafés et restaurants du Maroc (ANPCRM), Noureddine Harrak, cette baisse de fréquentation est particulièrement visible pendant les premiers jours du mois de jeûne.

La baisse des revenus touche toutes les villes du Royaume du Maroc, et les propriétaires de restaurants et de cafés se plaignent d’une affluence presque nulle dans leurs établissements.




La situation est aggravée par les augmentations successives des prix, qui ont contraint les citoyens à réduire leurs dépenses, y compris leurs sorties dans les restaurants et les cafés.

Beaucoup de gens préfèrent rester chez eux plutôt que de sortir pendant les soirées de Ramadan. Pour les propriétaires de ces établissements, cette situation est une véritable catastrophe, car ils dépendent de cette période pour réaliser une grande partie de leurs revenus annuels.

Sans cette période de forte fréquentation, beaucoup de cafés et restaurants risquent de mettre la clé sous la porte.

Néanmoins, il est important de noter que cette situation n’est pas seulement due à la pandémie de COVID-19, mais aussi aux augmentations des prix des produits de base, qui ont affecté le pouvoir d’achat des citoyens marocains.

Espérons que la situation s’améliorera pour ces entreprises locales dans les prochains jours du Ramadan.