mercredi, mai 29, 2024
Faits diversInternationalNationalReligionSociété

Les Lions de l’Atlas victimes de racisme et d’islamophobie

MADRID: LES LIONS DE L’ATLAS VICTIMES DE RACISME ET D’ISLAMOPHOBIE À L’HÔTEL OÙ ILS LOGENT

Les Lions de l’Atlas après leur brillant et prestigieux succès face au Brésil, se trouvent actuellement en Espagne et plus précisément à Madrid où ils préparent leur seconde rencontre à jouer contre le Pérou, demain mardi.

Walid Regragui et son staff pour ce faire, se préparent au centre du Réal Madrid. Aussi, c‘est dans le Nord de la capitale espagnole que la sélection marocaine a pris ses quartiers à l’hôtel Eurostars Tower, un 5 étoiles l’un des dix plus beaux de la ville, en vue de l’évènement de mardi soir au stade Wanda Metropolitano de l’Atletico de Madrid.

L’établissement compte une quarantaine d’étages et se situe à moins de trois kilomètres du stade Santiago-Bernabéu.

Jusque-là rien d’anormal si ce n’est une publication sur Instagram d’un membre du personnel de l’établissement xénophobe et islamophobe en plus de viles insultes.




Repris, en gazouillements généralisés sur Twitter et en chœur par ENDM Moroccan Team et Soccer 212 notamment et même sur le compte de Hakim Zyech, le post a mis la toile en émoi.

Le ou les soi-disant salariés de l’hôtel pour exprimer leur haine du « Maure » n’ont rien trouvé de mieux que d’ajouter à leur publication que des propos racistes et des insultes hors propos à l’encontre des mamans des Lions de l’Atlas.

« On leur sert la m*rde du Ramadan. Leurs p*tains de croyances. « P*tain » de maures de m*rde, j’e*erde le Ramadan et leurs p*ains de m*rts ! »

Créant ainsi de vives polémiques sur les réseaux sociaux. La réponse du Palace aurait été prompt et si l’on en croit le responsable de la réception qui a gazouillé le fait sur Twitter, l’employé aurait été licencié et inévitablement s’en suivrait une, dénonciation à la police.

Après des excuses de circonstances, il a expliqué qu’il s’agirait d’un personnel temporaire qui ne fait partie des membres de l’hôtel et qui viennent travailler lors de grands évènements est-il indiqué sur le tweet.




Dans des story, cette personne a proféré des insultes envers les Lions de l’Atlas et la religion islamique.

Elle a utilisé un langage grossier pour décrire les croyances religieuses des joueurs, faisant même une référence blasphématoire au mois sacré du Ramadan.

De plus, elle s’est plainte de devoir travailler la nuit pour servir le S’hour à la délégation nationale qui observait le jeûne pendant ce mois béni.

Les propos de cette personne ont suscité une réaction vive de la part des internautes qui ont rapidement condamné ses propos racistes et islamophobes.