lundi, juin 24, 2024
InternationalNationalSociété

Gabon: 2000 tonnes d’engrais offert par le Maroc bientôt distribués

GABON: 2000 TONNES D’ENGRAIS OFFERTS PAR LE MAROC VONT ÊTRE BIENTÔT DISTRIBUÉS AUX PETITS AGRICULTEURS GABONAIS

Mardi 28 février 2023, le ministère de l’Agriculture a servi de cadre à la distribution des 2000 tonnes d’engrais qui ont été offert par le roi du Maroc Mohammed 6. En effet, ce sont 40.000 sacs de 50 kilos qui ont été remis aux différents chefs de service provinciaux de ce département ministériel qui permettront booster la production agricole nationale des agriculteurs gabonais.




C’est en présence du ministre du Commerce, des Petites et moyennes entreprises, Yves Fernand Manfoumbi et du coordinateur du Bureau sous régionale de la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), que le ministre de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire, Charles Mve Ellah a procédé à la distribution de ce don d’engrais offert par le Maroc. Une dotation qui s’inscrit dans la volonté de ce pays frère d’accompagner le Gabon dans le développement de son secteur agricole. En effet, c’est à l’issue de la rencontre entre le Roi du Maroc Mohammed 6 et le Président de la République Ali Bongo Ondimba mercredi 15 février dernier que l’hôte du Chef de l’État avait fait ce don de 2000 tonnes d’engrais au profit des agriculteurs gabonais.




Dans la droite ligne de cet événement le ministre de l’agriculture a remis officiellement ce stock aux chefs de service provinciaux qui se chargeront de la distribution auprès des bénéficiaires. Occasion pour le membre du gouvernement d’attirer l’attention des agriculteurs gabonais sur la nécessité de faire bon usage de cette dotation. Par ailleurs, il a demandé aux services techniques du département dont-il à la charge de faire preuve de rigueur et de professionnalisme dans la gestion rationnelle et la distribution équitable de ces importants stocks d’intrants agricoles. « J’ai instruit les compétences de notre département ministériel afin de s’impliquer davantage dans l’encadrement et l’accompagnement des producteurs pour un usage efficace de ces engrais.» a-t-il conclu.