dimanche, avril 21, 2024
InternationalNationalSociétésport

Mondial 2022: le Maroc émerveille et fait rêver (Jack Lang)

QATAR 2022 : LE MAROC ÉMERVEILLE ET FAIT RÊVER (JACK LANG)

La qualification des Lions de l’Atlas est un « vrai triomphe », chaque match ayant émerveillé, ému et fait rêver les supporters du Maroc de par le monde, a souligné, vendredi, le président de l’Institut du monde arabe (IMA) et ancien ministre français de la culture, Jack Lang.




La qualification des Lions de l’Atlas pour les 8èmes de finale de la Coupe du monde Qatar-2022 est le fruit de deux victoires consécutives gagnées par le talent, l’intelligence sportive, la force de caractère et la cohésion de l’équipe, s’est réjoui M. Lang dans une déclaration à l’agence de presse marocaine MAP (Maghreb Arabe Presse).

« C’est fantastique et fabuleux, à chaque instant on a été émerveillé, transporté, ému », a-t-il ajouté, faisant observer que les protégés de Walid Regragui ont livré, tout au long de cette première phase du mondial qatari, une performance “éblouissante et exceptionnelle”.

Les Lions de l’Atlas font “rêver et espérer que leur ascension ne s’arrête pas à ce stade”, car il s’agit de “joueurs forts, vigoureux et tenaces”, a poursuivi le président de l’Institut du monde arabe.




L’équipe nationale marocaine est remarquablement dirigée, animée et motivée, dans une sorte de “chef d’œuvre sportif et footballistique” qui illustre, au-delà de l’équipe et des joueurs, “la vigueur du peuple marocain, qui a su avancer, se battre, créer et imaginer”.

“C’est une victoire naturellement d’une équipe, mais aussi du Maroc entier et de S.M. le Roi Mohammed VI, qui a contribué à donner à son pays l’énergie et la force de vie qui permet aux Marocains de franchir beaucoup d’obstacles”, a relevé M. Lang.

“Je suis très content en tant qu’ami du Maroc, admirateur de S.M. le Roi et du peuple marocain. C’est un moment de bonheur, de plénitude, de fierté collective et c’est extraordinaire”, a-t-il dit, estimant que ce qui a été accompli est déjà “remarquable”, car les Marocains ont offert un spectacle “fort, beau et magique”.

À ses yeux, cet exploit est le fruit du « travail, de l’engagement et d’enracinement de tous les jours ».