lundi, juillet 15, 2024
InternationalNationalsantéSociété

Ouverture des frontières de l’UE: la Hongrie dit non au Maroc

Ouverture des frontières de l’UE: la Hongrie dit non au Royaume du Maroc




Après des pays comme l’Allemagne et la Tchéquie, la Hongrie a rejeté la liste des 14 pays «sûrs» hors-UE et sur laquelle figure le Maroc.




Le gouvernement hongrois a déclaré, ce jeudi 2 juillet, qu’il rejetait la liste des 14 pays «sûrs» préparée par l’Union européenne et autorisant les ressortissants de ces pays à se rendre dans l’espace Schengen.
La Hongrie a fait exception pour la Serbie comme l’a déclaré le Premier ministre Viktor Orbán, qui a évoqué des raisons sanitaires.
Même si la décision d’arrêter une liste de pays «sûrs» a été prise de manière collective au sein de l’UE, chaque État membre reste souverain pour en appliquer, ou non, les dispositions. Cette liste sera mise à jour à chaque quinzaine.
La liste des 14 pays inclut l’Australie, l’Algérie, le Canada, la Corée du Sud, la Géorgie, le Japon, le Maroc, le Monténégro, la Nouvelle-Zélande, la Serbie, la Thaïlande, la Tunisie, l’Uruguay et le Rwanda.




À lire aussi:

Ouverture des frontières de l’UE: L’Allemagne et la Tchéquie retirent le Maroc de la liste des pays sûrs





(Vidéo) Maroc-Espagne: Madrid exige une réciprocité pour ouvrir ses frontières