samedi, septembre 30, 2023
Faits divers

Azemmour: arrestation de 14 personnes qui consommaient des cafés

Spread the love

Azemmour: arrestation de 14 personnes qui consommaient des cafés




La police d’Azemmour a procédé à l’arrestation de 14 personnes qui consommaient des boissons chaudes à l’intérieur d’un café. Accusés de violation de l’état d’urgence sanitaire, les mis en cause ont été déférés devant le parquet qui les a poursuivis en état de liberté provisoire.




Les services de police de la ville d’Azemmour ont déféré ce mercredi 10 juin, devant le procureur du roi près le tribunal de première instance d’El Jadida, 14 personnes accusées d’avoir violé l’état d’urgence sanitaire et l’interdiction de rassemblement.
En effet, les mis en cause ont été pris en flagrant délit de consommation de boissons chaudes à l’intérieur d’un café situé dans le centre-ville d’Azemmour.
Les faits remontent à dimanche dernier, jour où une patrouille chargée de faire respecter les mesures de confinement a surpris, dans cet établissement, 11 clients, le patron du café et deux employés. Le quotidien Al Massae rapporte, dans son édition du jeudi 11 juin, que les prévenus ont été conduits au commissariat et placés en garde à vue.




Ils ont, par la suite, été présentés devant le parquet d’El Jadida qui les a poursuivis en état de liberté provisoire pour violation de l’état d’urgence sanitaire décrété par le gouvernement le 20 mars dernier, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19.
Il faut rappeler que, dans le cadre de l’assouplissement du confinement, le gouvernement a autorisé la réouverture des cafés et des restaurants, à condition néanmoins qu’ils se limitent aux services à emporter et à la livraison à domicile.
Ces restrictions visent à protéger les employés et les clients et à éviter la multiplication des foyers de contamination au Covid-19. En effet, malgré la forte baisse de la mortalité et une hausse sensible des guérisons, de nouveaux foyers sont apparus dans plusieurs villes.




Une situation qui a poussé le gouvernement à proroger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 juillet, tout en procédant à l’assouplissement des restrictions imposées par le confinement sanitaire. Ce plan d’allègement progressif du confinement a été mis en œuvre en tenant compte de la situation épidémiologique de chaque province et préfecture.
Ainsi, les préfectures et les provinces ont été divisées en deux zones. La zone 1, composée de la plupart des régions situées au sud et à l’intérieur du pays, où la pandémie est mieux contrôlée, a bénéficié d’un allègement sensible.
La zone 2, qui longe le littoral atlantique de Tanger à El Jadida (y compris Azemmour), est toujours soumise aux mesures de confinement établies depuis le 20 mars 2020.