dimanche, mai 26, 2024
NationalSociété

L’application de tracking des contaminations par le covid-19 au Maroc fait débat

Le traçage fait débat au Maroc…




La Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel a réagi au sujet de l’application de tracking des contaminations par le covid-19, décidé par le gouvernement marocain pour lutter contre la propagation de la pandémie.
Dans un communiqué, la CNDP a rappelé que le gouvernement ne doit pas se tromper de combat pour l’intérêt collectif. Elle recommande que « l’usage de ce type d’application soit déployé sur la base d’une confiance volontariste et non sur la base d’une obligation difficile à mettre en œuvre ». D’après la commission, « la mise en place d’une telle mesure ne doit pas affecter la confiance numérique ».




« Un ensemble de règles doivent être respectées lors de la collecte et l’utilisation des données à caractère personnel, telles que la non utilisation des données à caractère personnel à des fins autres que celles prévues, la destruction des données collectées et générées à la sortie de l’état d’urgence sanitaire, sauf celles pouvant alimenter, de façon anonymisée et réglementaire, la recherche scientifique », préconise-t-elle.
Au regard de la sensibilité du sujet, la CNDP recommande aussi à l’administration de ne pas recourir à l’acquisition de boîte noire (black box). Selon la commission, elle doit avoir une maîtrise complète des codes développés et des architectures mises en œuvre.




À lire aussi:

Basée sur une technologie israélienne, l’appli de gestion du déconfinement fait polémique au Maroc





(Vidéo) La DGSN lance une application pour pister les automobilistes





(Vidéo) Covid-19: la DGSN passe au plan b avec une application mobile de traçage





Laâyoune: des drones pour débusquer les contrevenants à l’état d’urgence sanitaire