jeudi, mai 30, 2024
EconomieInternationalNational

Dakhla: des diplomates africains prospectent les potentialités économiques

DAKHLA: DES DIPLOMATES AFRICAINS PROSPECTENT LES POTENTIALITÉS ÉCONOMIQUES DE LA RÉGION

Des diplomates africains prenant part à une formation à l’Académie marocaine des études diplomatiques (AMED) se sont rendus à Dakhla, en vue de prospecter les potentialités économiques dont regorge la région de Dakhla-Oued Eddahab et l’élan de développement qu’elle connaît à tous les niveaux.

Cette visite s’inscrit dans le cadre des initiatives visant à informer les représentants des délégations étrangères de la dynamique vertueuse de développement dans les provinces du Sud en général et la région de Dakhla-Oued Eddahab en particulier.

Ce déplacement offre aux membres de la délégation, composée de neuf diplomates issus du Rwanda, du Nigeria, de la Sierra Leone, du Kenya, de la Tanzanie, de la Somalie, du Ghana, du Malawi et de l’Éthiopie, l’occasion de constater de visu l’essor socio-économique dans la région et de s’informer des grandes lignes du modèle de développement dans les provinces du Sud du Royaume du Maroc.

Dans une déclaration à la presse, le diplomate éthiopien, Hailu Demissie Kidanemariam, a relevé que cette visite a permis à la délégation de s’informer de près des potentialités de la région et de s’enquérir des opportunités d’investissements et des avantages et facilités accordés aux investisseurs et opérateurs économiques.

Pour sa part, le diplomate malawien, Malombera Andre Christiana, a indiqué que ce déplacement a été l’occasion de s’informer de près des différents chantiers royaux dans la région et des réalisations accomplies dans divers secteurs productifs.

Parmi ces mégaprojets, a-t-il poursuivi, figure le port Dakhla Atlantique, qui contribuera assurément à mettre en exergue cette région en tant que porte d’entrée vers les pays du continent africain.

Les diplomates africains ont également suivi un exposé présenté par le directeur du Centre régional d’investissement, Mounir Houari, dans lequel il a détaillé, chiffres à l’appui, la remarquable dynamique de développement que connaît la région dans les différents domaines, les grands projets d’infrastructures pour connecter le territoire et libérer son potentiel, les opportunités d’investissement dans cette région et les avantages et facilités accordés aux investisseurs et opérateurs économiques, ainsi que le rôle et les missions du Centre régional d’investissement.

Plus tôt dans la journée, les membres de la délégation ont eu des rencontres avec le wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Ali Khalil, et le président du Conseil régional, El Khattat Yanja, au cours desquelles l’accent a été mis sur le processus de développement dans la région et les opportunités d’investissement.

À noter que les diplomates africains participent, du 15 au 26 avril, au cycle international de formation en diplomatie, une formation assurée par l’Académie marocaine des études diplomatiques, axée sur la diplomatie économique, alliant cours théoriques et ateliers pratiques.