mardi, mai 21, 2024
InternationalSociété

Visas Schengen rejetés en 2022 : le flop 5 des pays africains

VISAS SCHENGEN REJETÉS EN 2022 : LE FLOP 5 DES PAYS AFRICAINS

Selon le récent rapport de Henley and Partners, l’Afrique représentait sept des dix pays ayant les taux de refus de visa Schengen les plus élevés en 2022.

En première position, l’Algérie. Sur les 392053 demandes soumises, 179.409 algériens se sont vu refuser leurs demandes de visa Schengen, soit un taux de 45,8% de refus.

En deuxième position, la Guinée-Bissau. Sur les 7990 demandes soumises, 3611 guinéens se sont vu refuser leurs demandes de visa Schengen, soit un taux de 45,2% de refus.

En troisième position, le Nigéria. Sur les 88815 demandes soumises, 39189 guinéens se sont vu refuser leurs demandes de visa Schengen, soit un taux de 45,1% de refus.

En quatrième position, le Ghana. Sur les 42124 demandes soumises, 18363 ghanéens se sont vu refuser leurs demandes de visa Schengen, soit un taux de 43,6% de refus.

En cinquième position, le Sénégal. Sur les 56866 demandes soumises, 23683 sénégalais se sont vu refuser leurs demandes de visa Schengen, soit un taux de 41,6% de refus.

Les demandeurs de visa africains sont confrontés à des restrictions plus sévères que les demandeurs d’autres régions, ce qui entraîne un taux de rejet disproportionné. En 2022, l’Afrique était en tête de liste des refus avec 30 %, soit une demande traitée sur trois, alors qu’elle avait le plus faible nombre de demandes de visa par habitant. C’était 12,5 % de plus que la moyenne mondiale. Les taux de rejet des demandeurs africains de visa Schengen sont généralement 10 % plus élevés que la moyenne mondiale, 3 fois plus élevés que le taux de rejet le plus élevé et 10 fois plus élevés que ceux des Américains.

L’Afrique comptait 7 des 10 pays avec les taux de refus de visa Schengen les plus élevés en 2022 : Algérie (45,8 %), Guinée-Bissau (45,2 %), Nigéria (45,1 %), Ghana (43,6 %), Sénégal (41,6 %), Guinée (40,6 %) et Mali (39,9 %).

En revanche, seul 1 candidat sur 25 résidant aux États-Unis, au Canada ou au Royaume-Uni a été rejeté, et 1 candidat sur 10 en provenance de Russie.

Les Algériens sont confrontés à un taux de rejet 10 fois supérieur à celui des candidats au Canada, tandis que les Ghanéens ont 4 fois plus de chances d’être rejetés que les Russes. Les Nigérians sont confrontés à un taux de rejet presque 3 fois supérieur à celui des candidats turcs (15,5%) et 2 fois supérieur à celui des Iraniens (23,7%).

Le refus de visa est également utilisé comme condition pour le retour et la réadmission des migrants illégaux en Europe. Essentiellement, il punit les pays africains dont les citoyens résident illégalement en Europe, ainsi que ceux dont le taux de retour et de réadmission est le plus faible.