mardi, avril 23, 2024
InternationalNational

(Vidéo) L’UE appelée à préserver son partenariat avec le Maroc

(VIDÉO) L’UE APPELÉE À PRÉSERVER SON PARTENARIAT AVEC LE MAROC

Le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas a pris la parole lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée le jeudi 21 mars 2024, à la suite des travaux du conseil du gouvernement, pour discuter de la position du Maroc face à l’avis émis par l’avocate générale de la Cour de justice de l’Union européenne concernant l’annulation de l’accord de pêche entre le Maroc et l’Union européenne.

Mustapha Baïtas a insisté sur l’importance pour l’Union européenne, ses institutions et ses États membres de reconnaître leur responsabilité pleine et entière dans la préservation du partenariat avec le Maroc et dans sa défense contre toute forme de provocation ou de manœuvres politiques. Cette déclaration souligne les enjeux cruciaux pour le Maroc en termes de partenariat international et de protection de ses intérêts économiques et politiques.

Le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement a clarifié que l’avis émis par l’avocate générale ne constituait pas une décision définitive de la Cour européenne ni un ordre judiciaire, mais plutôt un document résumant les positions de l’avocate générale sur les divers aspects de la question en cours de discussion. Cette précision vise à éviter toute confusion quant au statut de cet avis et à souligner son caractère préliminaire dans le processus judiciaire.

Ce qui a été publié n’est pas une décision de la Cour européenne ni un ordre judiciaire, mais plutôt un document résumant l’avis de l’avocate générale sur différents aspects de ces questions en discussion. Mustapha Baïtas

En outre, Mustapha Baïtas a souligné que le Maroc n’était pas une partie prenante directe dans ces procédures. Au contraire, c’est l’Union européenne, représentée par le Conseil européen, qui est la partie défenderesse, avec le soutien de la Commission européenne et de plusieurs États membres, dans la défense des accords avec le Maroc. Il a également noté que certaines associations professionnelles marocaines, comme la Confédération marocaine de l’agriculture et du développement rural (COMADER) et les Chambres de la pêche maritime, se sont jointes à la procédure pour soutenir l’équipe de défense, soulignant ainsi l’implication de divers acteurs dans ce dossier complexe.

Le Royaume du Maroc n’est pas une partie dans ces affaires; l’Union européenne représentée par le Conseil européen est la partie défendante, soutenue par la Commission européenne et plusieurs États membres dans la défense des accords avec le Maroc, alors que certaines associations professionnelles marocaines ont rejoint la procédure en soutien à l’équipe de défense. Mustapha Baïtas

En conclusion, le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement, Mustapha Baïtas, a réitéré l’appel du Maroc à l’Union européenne, à ses institutions et à ses États membres pour qu’ils assument pleinement leur responsabilité dans la préservation du partenariat avec le Maroc et dans sa protection contre toute tentative de déstabilisation politique ou économique. Cette réaffirmation souligne l’importance stratégique de ce partenariat pour le Maroc et son engagement à défendre ses intérêts dans le cadre des relations internationales.

Le Maroc renouvelle son appel pour que l’Union européenne, ses institutions et ses États membres, prennent pleinement leur responsabilité pour préserver le partenariat avec le Maroc et le protéger contre les provocations et les manœuvres politiques. Mustapha Baïtas