mardi, avril 23, 2024
NationalSociété

Maroc : Rabat aura sa station de dessalement d’eau de mer

MAROC : RABAT AURA SA STATION DE DESSALEMENT D’EAU DE MER

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable a récemment lancé un appel d’offres afin de réaliser des études détaillées et spécifiques concernant un projet de dessalement d’eau de mer dans la région de Rabat, incluant également les études relatives aux adductions d’eau potable.

Ce projet nécessitera une enveloppe budgétaire de 8,5 millions de dirhams pour permettre de déterminer la capacité de la future station de dessalement d’eau de mer, laquelle dépendra d’une analyse approfondie des besoins et des ressources disponibles.

Dans le cadre de cet appel d’offres, la zone d’étude spécifiée couvre plusieurs villes, notamment Kénitra, Mehdia, Sidi Taibi, Bouknadel, Salé, Rabat, Témara, Skhirat, Bouznika, Ben Slimane, Sidi Yahia Zaer, Tamesna, Ain Aouda, Rommani, ainsi que leurs zones rurales respectives.

Les études techniques à réaliser dans un délai maximal de 14 mois engloberont divers aspects du projet, tels que la prise d’eau de mer, la conception de la station de dessalement, la construction des réservoirs d’eau dessalée, la mise en place des ouvrages de rejet des saumures, ainsi que la mise en œuvre des adductions d’eau potable vers les différentes villes concernées.

Précédant cette initiative de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable, le ministre de l’Eau et de l’équipement, Nizar Baraka, a annoncé le lancement d’autres études similaires pour la construction d’une station de dessalement d’eau de mer à Tanger. Cette nouvelle infrastructure aura une capacité de production de 70 millions de mètres cubes d’eau dessalée.

Ces démarches s’inscrivent dans la stratégie globale du Royaume du Maroc visant à atténuer le déficit hydrique structurel en construisant, d’ici 2030, une vingtaine de stations de dessalement, avec une capacité totale annuelle de traitement de l’eau atteignant 1,3 milliard de mètres cubes.

Actuellement, les 12 stations de dessalement d’eau de mer en service ont une capacité globale installée de 179 millions de mètres cubes d’eau dessalée par an, auxquels s’ajoutent près de 37 millions de mètres cubes d’eau provenant du dessalement d’eaux saumâtres.

De plus, la capacité de production d’eau dessalée a été renforcée grâce à la contribution d’environ 110 millions de mètres cubes provenant des stations de Safi et de Jorf Lasfar, toutes deux réalisées par l’Office chérifien des phosphates, afin de fournir en eau potable et à des fins industrielles les villes de Safi et d’El Jadida.