lundi, avril 22, 2024
InternationalNational

La Russie, troisième fournisseur de blé du Maroc

LA RUSSIE, TROISIÈME FOURNISSEUR DE BLÉ DU MAROC

Au cours du mois de novembre 2023, les importations de blé russe au Maroc ont atteint près de 81 000 tonnes, marquant une croissance spectaculaire par rapport aux 27 300 tonnes enregistrées en octobre de la même année. Cette augmentation significative, presque triplée en un mois, a propulsé la Russie à la troisième position parmi les principaux fournisseurs de blé du Maroc, se classant juste derrière la France et l’Allemagne.

En détail, les statistiques de la Fédération nationale des négociants en céréales et en légumineuses (FNCL) indiquent que le Maroc a importé 80 897 tonnes de blé tendre russe au cours du mois de novembre. Cette quantité représente pratiquement trois fois le volume reçu en octobre. Les ports de débarquement ont été diversifiés, avec 30 750 tonnes arrivant au port de Casablanca, 27 300 tonnes au port d »Agadir et 22 847 tonnes au port de Nador.

Cette augmentation substantielle a consolidé la position de la Russie en tant que troisième fournisseur majeur de blé tendre au Maroc à la fin du mois de novembre. Les chiffres montrent que la France demeure en tête avec des importations totalisant 175 617 tonnes, suivie par l’Allemagne avec 154 914 tonnes. La Russie devance désormais d’autres pays tels que la Pologne (32 150 tonnes), la Lettonie (30 337 tonnes) et le Canada (15 200 tonnes) en termes de fourniture de blé tendre au Maroc.

  1. France: 175.617 tonnes
  2. Allemagne: 154.914 tonnes
  3. Russie: 80.897 tonnes
  4. Pologne: 32.150 tonnes
  5. Lettonie: 30.337 tonnes
  6. Canada: 15.200 tonnes

En conclusion, le mois de novembre 2023 a marqué un tournant significatif pour les importations de blé au Maroc, avec une croissance exceptionnelle des livraisons en provenance de la Russie. Cette hausse considérable a propulsé la Russie à la troisième place parmi les principaux fournisseurs de blé, consolidant ainsi sa position sur le marché marocain. Les chiffres révèlent une diversification des ports d’arrivée, avec Casablanca, Agadir et Nador recevant d’importantes quantités de blé russe.

Cette tendance positionne la Russie en compétition directe avec des acteurs traditionnels tels que la France et l’Allemagne. Il sera intéressant de suivre l’évolution de cette dynamique dans les mois à venir et d’observer comment la Russie maintient sa position sur le marché marocain du blé. Ces développements soulignent l’importance de la Russie en tant que fournisseur clé et témoignent des ajustements dynamiques dans les choix d’approvisionnement du Maroc en matière de céréales.