jeudi, février 22, 2024
Uncategorized

SRG Mining et Carbon-ONE vont lancer une usine au Maroc

Spread the love

SRG MINING ET CARBON-ONE VONT LANCER UNE USINE AU MAROC

Le groupe canadien SRG Mining et le groupe chinois Carbon-ONE vont lancer une usine au Royaume du Maroc

Le groupe canadien SRG Mining, réputé pour sa spécialisation dans la production de composants destinés aux batteries de véhicules électriques, annonce une collaboration stratégique avec le groupe chinois Carbon-ONE.

L’objectif de cette union est la mise en place d’une usine de production d’anodes à base de graphite au Maroc. Ces anodes jouent un rôle crucial dans la confection des batteries et sont essentielles pour le secteur croissant des véhicules électriques.

Cette initiative vise à capitaliser sur les accords de libre-échange que le Maroc a conclus avec les États-Unis et l’Union européenne, permettant ainsi à SRG Mining d’approvisionner efficacement ces deux marchés majeurs.

L’intégration de SRG Mining dans l’écosystème des gigafactories au Maroc se concrétise par un partenariat avec Carbon ONE New Energy Group. Ensemble, ils entreprennent la construction d’une usine dédiée à la production de matériaux actifs d’anode à base de graphite.

Ces matériaux agissent en tant que conducteurs métalliques, facilitant le passage d’un courant électrique continu à travers les liquides et les gaz liquéfiés. Le graphite, en raison de ses propriétés électriques élevées, de son coût avantageux et de sa stabilité structurelle, est couramment utilisé dans leur fabrication.

Dans le cadre de cette collaboration, Carbon ONE New Energy Group, fondé en 2022 par Yue Min, cofondateur de BTR New Material Group, la plus grande entreprise mondiale de matériaux pour anodes, s’engage à investir 12,7 millions de dollars dans le développement de ce complexe industriel de SRG Mining.




Concrètement, SRG Mining prévoit de transporter la production de son projet Lola en Guinée, estimée à 41 millions de tonnes, vers le Royaume du Maroc, où elle sera transformée en anodes. Cette production sera destinée à approvisionner les marchés européen et nord-américain en batteries lithium-ion et piles à combustible.

Le choix du Royaume du Maroc est justifié par sa « position stratégique » et sa « proximité » avec l’usine guinéenne, tandis que les avantages des accords de libre-échange avec les États-Unis et l’Union européenne sont également cités comme des éléments déterminants.

Matthieu Bos, PDG de SRG Mining, exprime sa conviction quant à l’accélération du développement du projet de graphite Lola et à la création d’une installation industrielle à grande échelle au Royaume du Maroc, produisant annuellement 100 000 tonnes de graphite enrobé, sphéroïdal et purifié.

Matthieu Bos souligne également l’expérience du groupe chinois Carbon ONE New Energy Group en tant que partenaire stratégique, capable de soutenir le groupe canadien SRG Mining dans sa démarche pour devenir un producteur d’anodes totalement intégré en dehors de la Chine, générant ainsi de la valeur pour toutes les parties prenantes de SRG Mining en Guinée et pour les actionnaires internationaux de l’entreprise.