jeudi, février 29, 2024
NationalSociété

(Vidéo) FIFM : la tenue d’un jeune styliste marocain fait polémique

Spread the love

(VIDÉO) FIFM : LA TENUE D’UN STYLISTE MAROCAIN FAIT POLÉMIQUE

Cette semaine, le jeune styliste marocain, Othman Essahat, a captivé l’attention lors de sa participation au Festival International du Film de Marrakech (FIFM). Sa présence ne pouvait certainement pas passer inaperçue, arborant une tenue élaborée comprenant une robe, des gants, un collier et des bagues, soigneusement sélectionnés pour leur style distinctif.

Au-delà de sa propre apparence, Othman n’a pas hésité à émettre des critiques sur les tenues portées par d’autres personnalités présentes, dont Mouna Fettou et Bouchra Ahrich. Il a également jugé l’apparition, selon lui, « déplacée » de l’artiste Sahar Seddiki sur le tapis rouge.

Dans une vidéo partagée par Ghalia, Othman Essahat a étendu ses commentaires aux choix vestimentaires de Saad Lamjarred. De manière franche, le jeune styliste marocain a exprimé l’opinion que la pop star marocaine ne maîtrisait pas l’art de s’habiller. Il a même suggéré que Saad Lamjarred pourrait bénéficier de ses services et de son expertise en matière de style pour améliorer son apparence vestimentaire.

La décadence dans la mode peut être le reflet d’une rébellion contre les normes traditionnelles ou les attentes sociales. Les créateurs de mode peuvent adopter des styles provocateurs ou subversifs pour remettre en question les idées préconçues sur la beauté et la conformité. La décadence peut également être associée à des périodes de stagnation créative ou d’épuisement dans l’industrie de la mode. Parfois, les créateurs peuvent se sentir obligés de pousser les limites pour se démarquer, entraînant parfois des choix stylistiques qui peuvent être considérés comme excessifs ou décadents.