mardi, juillet 23, 2024
InternationalNationalsantéSociété

Le Maroc et l’importation de bovins en provenance d’Europe

LE MAROC ET L’IMPORTATION DE BOVINS EN PROVENANCE D’EUROPE

Le Maroc est vigilant concernant l’importation de bovins en provenance d’Europe en raison de la propagation de la maladie hémorragique épizootique (MHE), une infection virale touchant les ruminants dans plusieurs pays européens depuis septembre dernier.

Le Maroc aurait maintenu ses importations de bovins, destinées tant à l’abattage qu’à l’engraissement, en provenance d’Europe, mais à la condition expresse qu’ils soient mis en quarantaine.

Cette mesure a été instaurée par les autorités marocaines en réponse aux préoccupations croissantes liées à la détection récente du virus chez les bovins dans le pays.

Face à cette situation, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires a en effet réagi en mettant en place une surveillance étroite de l’évolution du virus dans les zones infectées, d’autant plus que le Maroc importe du bétail de ces zones infectées .

La France a signalé la présence de 2 954 foyers de la maladie dans diverses fermes depuis la première détection des cas en septembre, et le virus s’est ensuite propagé dans d’autres pays européens tels que l’Italie, la Suisse et l’Espagne.

Dans ce contexte, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires a souligné que tous les animaux vivants importés étaient soumis à des contrôles stricts et réguliers dans les centres d’inspection aux frontières. Les inspecteurs vétérinaires délivrent des certificats médicaux, validant ainsi l’admission des animaux seulement s’ils sont jugés en bonne santé.

Les animaux autorisés à entrer sur le territoire national sont ensuite placés en quarantaine dans des étables agréées par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires. Pendant cette période, un médecin vétérinaire assermenté ainsi qu’une commission vétérinaire supervisent attentivement l’opération de mise en quarantaine, garantissant ainsi la sécurité sanitaire du bétail importé.