dimanche, mai 26, 2024
InternationalNationalSociété

Maroc : le Royaume-Uni avertit ses ressortissants sur l’Algérie

ROYAUME DU MAROC : LE ROYAUME-UNI MET EN GARDE SES RESSORTISSANTS CONTRE « LA MENACE ALGÉRIENNE »

À la suite du tragique incident survenu à Saïdia, dans le nord-est du Maroc, au cours duquel deux ressortissants Franco-marocains ont perdu la vie en mer après avoir été touchés par des tirs provenant des gardes-frontières algériens, le ministère britannique des Affaires étrangères a émis une mise en garde supplémentaire pour les voyageurs britanniques envisageant de se rendre au Maroc.

La mise en garde du ministère britannique des Affaires étrangères
Dans cette alerte, le ministère britannique des Affaires étrangères a insisté sur l’importance cruciale pour les touristes britanniques au Maroc ou planifiant des vacances au Maroc de comprendre que les frontières entre le Maroc et l’Algérie s’étendent également en mer. Il a spécifiquement souligné que si les voyageurs utilisent un bateau ou louent un jet ski, il est impératif de connaître précisément l’emplacement des frontières maritimes et de rester en permanence dans les eaux territoriales marocaines. Le ministère britannique des Affaires étrangères a également mis en avant la nécessité de s’assurer d’avoir suffisamment de carburant pour permettre un retour sûr vers la côte.

Contexte de l’incident tragique
Cette mise en garde du ministère britannique des Affaires étrangères à ses ressortissants fait suite à des homicides volontaires tragique survenu la semaine précédente, au cours duquel deux ressortissants Franco-marocains en vacances ont été mortellement touchés par des tirs provenant de l’armée algérienne en pleine mer. Ils se trouvaient à bord de jet-skis en compagnie de trois autres personnes, naviguant entre le port de plaisance de Saïdia et le port de Ben M’hidi. Leur présence a été détectée par les gardes-frontières algériens alors qu’ils avaient apparemment pénétré par erreur dans les eaux territoriales algériennes.

Témoignage d’un survivant
Un survivant marocain de cette tragédie a témoigné, affirmant que les forces algériennes avaient ouvert le feu délibérément, après un échange de quelques mots, même en l’absence de toute tentative de fuite de leur part. Il a insisté sur le fait qu’aucun avertissement sonore n’avait été émis par les forces algériennes ni de coups de semonce tirés en leur direction. Selon son récit, les tirs ont commencé de manière immédiate et intensive.




À lire aussi:

Abdelkrim Qissi réagit aux meurtres par les garde-côtes algériens