samedi, mars 2, 2024
InternationalNational

France-Maroc: les relations se dégradent de jour en jour

Spread the love

LES RELATIONS ENTRE LA FRANCE ET LE MAROC SE DÉGRADENT DE JOUR EN JOUR À CAUSE DU PRÉSIDENT EMMANUEL MACRON ET DE SON ENTOURAGE

Les relations entre la France et le Maroc sont actuellement tendues en raison de plusieurs facteurs tels que les problèmes de visas, les allégations d’espionnage à travers le logiciel Pegasus et les désaccords sur la question du Sahara marocain.

De nombreux observateurs considèrent que la responsabilité de cette situation incombe en grande partie au président Emmanuel Macron, dont les actions pourraient conduire à une rupture significative, sérieuse et sans précédent des relations entre les deux pays.

Dans une tribune publiée dans le magazine français Valeurs Actuelles, le journaliste Pierre d’Herbès, spécialiste des questions de défense, explique que la détérioration des relations entre la France et le Maroc est due en partie à la manière maladroite de Paris de « courtiser » Alger (seulement pour son gaz ndlr), au point d' »agacer » Rabat.




Malgré les tentatives de la France de se rapprocher de l’Algérie, les relations avec ce pays sont toujours fébriles, tandis que celles avec le Maroc sont au bord de la rupture.

La situation s’est aggravée à la suite de plusieurs événements, notamment l’affaire Pegasus et la déclaration d’Emmanuel Macron selon laquelle les relations entre la France et le Maroc étaient bonnes, alors que les autorités marocaines ont répondu que ce n’était pas le cas.

La France a également changé son ambassadeur à Rabat, tandis que le Royaume du Maroc a rappelé le sien à Paris et n’a pas nommé de remplaçant depuis. Les multiples tentatives ratées de rapprochement entre Paris et Alger, ainsi que les attaques répétées contre le Maroc dans la presse française, ont également contribué à cette situation.

En décembre 2022, l’affaire du « Qatargate » a suscité des critiques acerbes dans la presse française, ce qui a entraîné une réaction forte des autorités marocaines.




En janvier, le Parlement européen a adopté une résolution contre les atteintes à la liberté de la presse au Maroc, ce qui a été considéré par le Royaume du Maroc comme une ingérence dans des affaires de droit commun.

Le soutien des euro-députés macronistes du groupe Renew à la résolution a également été critiqué à Rabat, qui a dénoncé un double standard vis-à-vis de son voisin algérien.

Tout cela a conduit l’auteur de la tribune à estimer que la France et le Maroc sont au bord d’une « rupture majeure, grave et inédite », ce qui pourrait avoir des conséquences importantes dans un contexte de sentiment anti-français dans la région et de concurrence stratégique avec d’autres puissances mondiales telles que la Chine, les États-Unis, la Russie ou la Grande-Bretagne.

De plus, le Maroc étant un partenaire stratégique de la France en Afrique de l’Ouest en matière de lutte contre le terrorisme islamiste, une telle rupture pourrait avoir des conséquences graves en matière de sécurité.