vendredi, juin 21, 2024
NationalSociété

Maroc: grève nationale des pharmaciens le 13 avril

LES PHARMACIENS D’OFFICINE ANNONCENT UNE GRÈVE NATIONALE LE 13 AVRIL PROCHAIN

Après une série de réunions, les pharmaciens d’officine montent au créneau et annoncent une grève nationale de 24 heures jeudi 13 avril, font savoir les centrales syndicales les plus représentatives du secteur dans un communiqué.




Les principales centrales syndicales du secteur pharmaceutique ont publié un communiqué annonçant que les pharmaciens d’officine ont décidé de faire grève nationale d’une durée de 24 heures le jeudi 13 avril, à la suite d’une série de réunions.

« Cette forme de protestation intervient suite au refus de la tutelle d’ouvrir le dialogue avec les professionnels du secteur qui demandent la mise en place de réformes ayant pour but d’encadrer la profession », souligne les centrales syndicales.

Pour rappel, les pharmaciens d’officine avaient rejeté quelques points du dernier rapport de la cour des comptes, notamment ceux relatifs à la marge de bénéfice, « qui sont bien en deçà des chiffres avancés dans le rapport », tient à préciser la Confédération des syndicats des pharmaciens au Maroc (CPSM).

Et la Confédération des syndicats des pharmaciens au Maroc d’ajouter que bon nombre des pharmacies se trouvent dans une situation financière difficile.

D’après la Fédération nationale des pharmaciens du Maroc (FNSPM), la Confédération des syndicats des pharmaciens au Maroc, l’Union nationale des pharmaciens du Maroc (UNPM) et la Fédération des pharmaciens du Maroc (FPM), signataires du communiqué, une deuxième grève de 48 heures aurait lieu juste après la première, si le gouvernement ne prend pas en compte le dossier revendicatif des pharmaciens d’officine, conclut le communiqué.




Une réunion tenue entre les centrales syndicales représentant les pharmaciens et le ministre de la Santé était censée apaiser les tensions, et pourtant !

Les pharmaciens se disent certes réceptifs aux discussions avec la tutelle, mais ils maintiennent leur position par rapport à la tenue d’une grève nationale le 13 avril prochain.

Dans un communiqué diffusé ce vendredi, les différents syndicats qui ont pris part à la réunion avec le ministre de la Santé, à savoir la Fédération Nationale des Syndicats des Pharmaciens du Maroc (FNSPM), la Confédération Nationale des Syndicats des Pharmaciens du Maroc (CSPM), l’Union Nationale des Pharmaciens du Maroc (UNPM) et le Syndicat National des Pharmaciens du Maroc (SNPM), insistent sur le fait que cette grève se veut veut une réponse à la situation que traverse le secteur.

Pour eux, la réunion avec le ministère de Tutelle était, certes, un pas positif, mais elle ne saurait faire oublier leurs doléances. Les signataires du document indiquent que la position du ministère reste « ambiguë vis-à-vis de leurs réclamations », indiquant leur volonté d’initier un mouvement de grève ouvert.