jeudi, avril 25, 2024
InternationalNationalsport

(Vidéo) Ce que pense Regragui du match Maroc-Brésil

(VIDÉO) WALID REGRAGUI: « ON N’EST PAS FAVORIS POUR DEMAIN, MAIS ON PEUT MARQUER L’HISTOIRE »

Avant d’affronter le Brésil demain soir en amical, le sélectionneur national, Walid Regragui s’est rendu à la conférence de presse d’avant-match. Il a livré son ressenti suite au rassemblement des Lions de l’Atlas en évoquant ses attentes pour le match de demain.




Très rassurant, le sélectionneur national s’est présenté à la conférence de presse avant le match amical tant attendu contre le Brésil, samedi soir (22h00) au Grand Stade de Tanger.

Walid Regragui s’est dit fier de la progression de son groupe que ce soit pendant ou après l’épopée au Qatar.

« Le match contre le Brésil, sera compliqué, parce qu’ils ont toujours été grands. Les joueurs qui jouent au plus haut niveau, on joue contre une équipe qui a cinq étoiles sur le maillot et qui doit faire oublier l’élimination en Coupe du Monde » a déclaré le sélectionneur après avoir souhaité un bon ramadan à tous les Marocains et musulmans.

À ses côtés, son capitaine tient le même discours en insistant sur la continuité.

« C’est une occasion de célébrer les retrouvailles avec les supporters, une victoire serait parfaite pour confirmer nos performances et se tourner vers l’avenir parce qu’il y’a des compétitions importantes qui arrivent » a confié Romain Saïss.

Concernant le jeu qui sera adopté par les Lions, le sélectionneur reste fidèle à lui-même.

Pragmatiste, il parlera de solidité, mais aussi de prises de risques parce que c’est quand même un match amical.

« On peut prendre des risques même si l’objectif est de gagner, en essayant de leur causer quelques problèmes ».

Concernant les jeunes joueurs, qui peuvent faire leur première apparition demain soir, le sélectionneur estime qu’il n’y a aucune raison de se presser.




« Est ce qu’il y a des nouveaux qui vont débuter demain? Je ne peux rien vous dire, par contre ce que je sais c’est qu’il y a une ossature. Nous avons une équipe qui marche. C’est aux nouveaux de piquer la place aux anciens. Je suis pas là pour faire des essais, on a des certitudes sur beaucoup de joueurs aujourd’hui, et on fera ce qu’on sait faire ».

« Reda (Tagnaouti ndlr) s’est blessé hier. Une blessure d’au moins 6 à 8 semaines, nous sommes tristes pour lui. C’est malheureux, mais c’est comme ça », a-t-il ajouté en donnant des nouvelles du troisième gardien de l’équipe nationale touché hier soir à l’entraînement.

Pour Achraf Hakimi, le sélectionneur confirme que le staff ne prendra aucun risque.

« On n’est pas favoris pour demain. Le Brésil c’est le pays du football, malgré une baisse de régime récente, mais ça reste un géant. On va essayer de créer la surprise et pourquoi pas rentrer dans l’histoire du football marocain en devenant la première génération à battre le Brésil », a bien voulu préciser Walid Regragui en relevant que cette génération a de quoi durer dans le temps, surtout avec l’arrivée de quelques jeunes avec le groupe.

« Faut penser à l’avenir, avec ou sans moi, mais faut toujours préparer l’avenir ».