lundi, avril 22, 2024
InternationalNationalSociétésport

Pourquoi le reste du monde soutient le Maroc contre la France

POURQUOI LE RESTE DU MONDE SOUTIENT LE MAROC CONTRE LA FRANCE

Le Maroc affronte ce mercredi 14 décembre 2022 la France en demi-finale de la coupe du monde Qatar 2022 au stade Al-Bayt, à Al-Khor. Le reste du monde s’aligne derrière les Lions de l’Atlas qui ont atteint, pour la première fois de leur histoire, ce stade de la compétition.




De nombreux supporters neutres à travers le monde soutiennent le Maroc contre la France pour deux raisons : son statut d’outsider et ses supporters, fait savoir Inews.

En trois mois seulement, Walid Regragui, le sélectionneur de l’équipe nationale a fait un travail remarquable.

Il a su motiver les 26 Lions de l’Atlas (dont 14 binationaux) à jouer sans complexe contre les meilleures équipes.

Ils ont une défense formidable qui repose sur une organisation impitoyable, une industrie et une éthique d’équipe inhabituelle.

Résultat : le Maroc est le premier pays d’Afrique et du monde arabe à atteindre les demi-finales d’une coupe du monde.

Les Lions de l’Atlas ont résisté à la Croatie (finaliste en 2018), battu la Belgique, le Canada qui a retrouvé la coupe du monde 36 ans après, dominé l’Espagne (championne en 2010) à la séance des tirs au but (0-0, t.a.b. 3-0) et se sont imposés au Portugal (1-0) avant de hisser à ce stade de la compétition.




Les Lions de l’Atlas jouent contre les Bleus ce mercredi 14 décembre.

Outre leurs talents de bons joueurs, les joueurs marocains comptent, à chaque match, sur le soutien de milliers de supporters présents au stade.

Ces derniers transforment chaque match disputé par les Lions de l’Atlas au Qatar en un match à domicile.

Mercredi soir ressemblera à un match à l’extérieur intimidant pour la France.

Chacun de leurs contacts sera raillé et sifflé. Le sélectionneur du Canada John Herdman avait d’ailleurs émis des avertissements aux coéquipiers de Cristiano Ronaldo avant leur match contre le Maroc qui s’est soldé par une victoire des Lions de l’Atlas (1-0).

« J’étais dans le stade en train de jouer contre cette équipe marocaine et je n’ai jamais ressenti une telle foule, avait-il confié au même site. C’est sauvage. Dès la première seconde et la seconde où votre équipe touche le ballon, on a l’impression qu’il y a 40 000 huées – et ça reste comme ça pendant 90 minutes ».