dimanche, décembre 3, 2023
InternationalNationalSociétésport

Walid Regragui: on a encore besoin de nos supporters en quart de finale

Spread the love

WALID REGRAGUI: NOUS AVONS ENCORE BESOIN DE NOS SUPPORTERS EN QUART DE FINALE

LE SÉLECTIONNEUR NATIONAL, WALID REGRAGUI, A TENU À S’ADRESSER AUX SUPPORTERS DE L’ÉQUIPE NATIONALE APRÈS LA QUALIFICATION DU MAROC EN QUART DE FINALE DE LA COUPE DU MONDE, QATAR 2022.




Le sélectionneur national Walid Regragui a déclaré que les Lions de l’Atlas ne pouvaient rien réaliser sans l’apport de leurs supporters.

Il en a profité pour leur demander de venir aussi nombreux pour encourager la sélection nationale en quart de finale face au Portugal.

Les supporters marocains ont joué un rôle essentiel dans le parcours exceptionnel des Lions de l’Atlas en Coupe du monde, Qatar 2022.

Conscient de l’apport exceptionnel des fans des Lions de l’Atlas, le sélectionneur national, Walid Regragui, leur a adressé un message spécial leur demandant de soutenir davantage les Lions de l’Atlas en quart de finale samedi face au Portugal: «Nous ne pouvons rien réaliser sans le public marocain. Il y a quatre jours, ils sont venus à l’hôtel pour demander des billets, et beaucoup d’entre eux sont venus de toutes parts pour nous encourager», a-t-il souligné.




Le sélectionneur national Walid Regragui a en outre lancé un message aux supporters en leur disant que la sélection nationale avait besoin d’eux en quart de finale pour continuer à écrire l’histoire : «Nous disons à nos supporters que nous avons besoin d’eux, surtout en quart de finale, pour écrire l’histoire.

Nous avons besoins aussi des supporters arabes, des Algériens, des Tunisiens et des Africains, et nous savons que de nombreux pays sont derrière nous», a-t-il déclaré.

Une chose est sûre, les joueurs de l’équipe nationale ne marcheront pas seuls, samedi face au Portugal.

Les chants des supporters marocains résonneront dans les travées du stade Al-Thumama.

Assurément, les Lions de l’Atlas ont besoin de leurs supporters pour venir à bout du Portugal.