lundi, février 26, 2024
cultureNationalSociété

Le roi mohammed 6 annonce la création d’un centre national du patrimoine immatériel marocain

Spread the love

RABAT: LE ROI MOHAMMED 6 ANNONCE LA CRÉATION D’UN CENTRE NATIONAL DÉDIÉ AU PATRIMOINE IMMATÉRIEL MAROCAIN

Dans un message lu en son nom à Rabat, ce lundi 28 novembre 2022, le Roi Mohammed VI a fait part aux participants à la dix-septième session du Comité intergouvernemental de l’Unesco, de la création par le Maroc d’un Centre national, qui sera entièrement dédié à la sauvegarde du patrimoine immatériel du Maroc.




Dans un message lu en son nom, ce lundi 28 novembre 2022, à l’ouverture à Rabat des travaux de la 17ème session du Comité intergouvernemental de l’Unesco pour la sauvegarde du patrimoine immatériel, le Roi Mohammed VI a annoncé la création d’un Centre national du patrimoine immatériel.

Cette institution aura pour mission de consolider les acquis réalisés dans le domaine du patrimoine immatériel et de poursuivre le recensement méthodologique du patrimoine national dans l’ensemble des régions du pays.

«Nous annonçons aujourd’hui la création d’un Centre national pour le patrimoine culturel immatériel qui a pour tâche de consolider les acquis réalisés en la matière», a donc révélé le Souverain dans ce message, lu par Mohamed Hajoui, secrétaire général du gouvernement, devant une assistance venue en nombre, réunie sous l’égide de l’Unesco pour cet évènement, dont les travaux doivent se poursuivre dans la capitale du Maroc jusqu’au 3 décembre prochain.




La cérémonie d’ouverture des travaux de la 17ème session du comité intergouvernemental de l’Unesco a été présidée, ce lundi, par Audrey Azoulay, directrice générale de cette institution onusienne, en présence de plusieurs responsables gouvernementaux, dont Mehdi Bensaïd, ministre de la Jeunesse, de la culture et de la communication.

Dans ce message lu en son nom, le Roi Mohammed VI a également précisé que ce nouveau centre dédié à la sauvegarde du patrimoine immatériel du Royaume aura d’autres objectifs, dont ceux d’«évaluer l’efficacité des mécanismes de conservation de biens marocains répertoriés sur les listes du patrimoine mondial et de préparer les dossiers de candidature que notre pays compte présenter à l’avenir».

Dans ce même message, le Roi Mohammed VI a souligné la nécessité de relever bien des défis, afin de contrecarrer les tentatives de détournement et d’accaparement, par des parties diverses, du patrimoine immatériel d’autrui, dont celui du Maroc.